Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 13:24

 

Nancy

Nancy
Vue de la place Stanislas.
Vue de la place Stanislas.
Armoiries
Détail
logo
Détail
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle (préfecture)
Arrondissement Nancy (chef-lieu)
Canton Chef-lieu de quatre cantons
Code commune 54395
Code postal 54000
Maire
Mandat en cours
André Rossinot
2008-2014
Intercommunalité Communauté urbaine du Grand Nancy
Site web nancy.fr
Démographie
Population 106 318 hab. (2009)
Densité 7 083 hab./km2
Aire urbaine 434 202 hab. (20081)
Gentilé Nancéienne, Nancéien2
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg.png48° 41′ 37″ Nord
       6° 11′ 05″ Est
Altitudes mini. 188 m — maxi. 353 m
Superficie 15,01 km2

 

 

 

Nancy est une ville française, préfecture du département de Meurthe-et-Moselle, en région Lorraine. Elle était la capitale politique du duché de Lorraine jusqu'à son rattachement au Royaume de France en 1766. La population intra-muros s'élève en 2009 à 106 318 habitants3 dans une aire urbaine comptant 434 202 habitants en 20084.





Géographie

Localisation

Nancy se situe dans le Grand Est français, au sud du département de la Meurthe-et-Moselle et au centre de la région Lorraine. La cité se trouve au croisement de deux grands axes européens de circulation : l’axe nord-sud Bruxelles-Luxembourg-Nancy-Lyon-Marseille, qui relie directement la mer du Nord à la Méditerranée en traversant la Lorraine et le Sillon mosellan ; l’axe est-ouest entre Paris et Strasbourg.

Par distance orthodromique, Nancy est distante de 281 kilomètres de Paris, de 102 kilomètres de Luxembourg, de 116 kilomètres de Strasbourg et de 341 kilomètres de Lyon5. À l'échelle régionale, la ville est située à 48 kilomètres au sud de Metz, 60 kilomètres au nord d'Épinal et à 74 kilomètres à l'est de Bar-le-Duc5. À l'échelle départementale, Nancy se trouve à 21 kilomètres à l'est de Toul, 26 kilomètres au nord-ouest de Lunéville et à 64 kilomètres au sud de Briey5.

Nancy est limitrophe de huit communes, toutes situées dans le département de la Meurthe-et-Moselle et membres de la communauté urbaine du Grand Nancy. Ces localités sont réparties géographiquement de la manière suivantes :

Topographie

Article connexe : Côtes de Moselle.

Nancy est située dans une demi-cuvette entre plusieurs collines formant des petits plateaux boisés, aux coteaux parfois abrupts. La plaine dans laquelle se place la cité est sans ouverture à l'ouest et au nord-est. Nancy possédait au Moyen Âge une valeur défensive topographique médiocre du fait de sa situation en cuvette. Frouard, qui possédait d'ailleurs un château, et sa position au point de confluence, ou Saint-Nicolas-de-Port par exemple, auraient sans doute été des choix géographiques plus stratégiques pour une place-forte. Cependant, lors de la création de la ville, le site de Nancy était une plaine au cœur du Duché de Lorraine permettant un développement urbain peu contraignant.

 

 

 

 

880px-Panorama_Nancy2.JPG
magnify-clip.png
Panorama du Grand Nancy

Hydrographie

Article détaillé : Meurthe (rivière).

Nancy est placée à quelques kilomètres en amont du point de confluence de la Moselle et de la Meurthe. Les alentours de la plaine nancéienne sont traversés par différents cours d'eau, naissants sur les hauteurs avoisinantes et se jetant dans la Meurthe, comme le Grémillon et l'Amezule. La Meurthe n'occupe pas une position centrale dans la ville puisqu'elle marque la frontière est de la commune, à l'écart de la ville-vieille. Les cours d'eau nancéiens, après une longue période de relatif délaissement, tendent à redevenir depuis les années 1990 des éléments attractifs vers lesquels se tourne la cité comme par exemple les jardins d'eau dessinés par Alexandre Chemetoff.

Le risque d’inondation existe, en cas de ruissellement trop important. Du 21 au 22 mai 2012, des pluies diluviennes ont submergé plusieurs rues et entrainé plusieurs millions d'euros de dégats6.

Climat

Article connexe : Climat de la Meurthe-et-Moselle.

Le climat y est de type océanique dégradé à influence continentale assez marquée. Les températures sont contrastées, à la fois en journée et entre les saisons. Les hivers sont froids et sec par temps de gels. Les étés ne sont pas toujours ensoleillés mais chauds. Les brouillards sont fréquents à l'automne et les vents rares et peu violents. Les précipitations tendent à être moins abondantes que sur l'ouest du pays7.

Météo-France utilise les relevés de la station de Nancy-Essey pour ses prévisions locales8.

Tableau comparatif
Ville Weather-clear.svg Ensoleillement Weather-overcast-rare-showers.svg Pluie Weather-snow.svg Neige Weather-violent-storm.svg Orage Weather-day-more-fog.svg Brouillard
Biarritz 2 000 h/an 1 483 mm/an 3 j/an 34 j/an 30 j/an
Brest 1 749 h/an 1 109 mm/an 9 j/an 11 j/an 74 j/an
Nancy 1 652 h/an 759 mm/an 31 j/an 26 j/an 54 j/an
Nice 2 694 h/an 767 mm/an 1 j/an 31 j/an 1 j/an
Paris 1 797 h/an 642 mm/an 15 j/an 19 j/an 13 j/an
Strasbourg 1 637 h/an 610 mm/an 30 j/an 29 j/an 65 j/an
Moyenne nationale 1 973 h/an 770 mm/an 14 j/an 22 j/an 40 j/an

Moyenne des relevés à Nancy-Essey 1971-20009

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures minimales moyennes (°C) -0,9 -0,8 1,8 3,6 7,8 11,1 13,0 12,7 9,7 6,1 2,2 0,4 5,6
Températures moyennes (°C) 1,8 2,8 6,2 8,8 13,2 16,4 18,7 18,5 14,9 10,3 5,2 3,0 10,0
Températures maximales moyennes (°C) 4,4 6,3 10,5 14,0 18,6 21,6 24,3 24,2 20,1 14,5 8,2 5,5 14,3
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 61 56 55 48 70 75 64 58 63 67 68 78 763

Le tableau ci-dessous indique les records de températures minimales et maximales7 :

Mois J F M A M J J A S O N D
Températures maximales records (°C) 16,8 20,0 24,3 29,3 35,6 36,1 38,8 39,3 33,7 30,4 21,4 18,5
Années des températures maximales      1999 1960 1989 1949 1922 2002 1921 2003 1947 1921 1927 1989
Températures minimales records (°C) -22,6 -26,8 -15,9 -6,9 -4,2 1,6 2,0 2,8 -1,3 -7,9 -14,7 -23,3
Années des températures minimales      1968 1956 1965 1922 1960 1953 1960 1966 1948 1950 1998 1939
Source: Météo France

Voies de communication et transports

Voies routières

Article détaillé : Rocade périphérique de Nancy.

La ville est contournée à l'Ouest par l'autoroute A33 (Nancy/Gentilly - Nancy/Brabois - Lunéville), permettant de relier l'autoroute A31 (Luxembourg - Metz - Nancy - Dijon), la RN 4 (Paris - Nancy - Strasbourg), ainsi que l'autoroute A330 (Périphérique Sud de Nancy), qui fait la jonction entre la RN 57 vers Mulhouse au Sud, et la RN 74 vers Sarreguemines à l'Est.

220px-Rocade_Nancy.jpg
magnify-clip.png
Schéma du périphérique nancéien

 

 

 

 

La rocade Est (Voie de l'Amezule) permet de relier directement le nord de l'agglomération (A31) à la rocade Sud.

À seulement deux heures de route de la Belgique, une heure et demie du Luxembourg et de l'Allemagne, elle possède aussi une ouverture intéressante sur l'international. L'autoroute A31 est fréquemment saturée.

Pistes cyclables et Vélostan

Article détaillé : VélOstan.

 

 

 

 

Au sein de la communauté urbaine, 124 kilomètres de pistes cyclables sont aménagées, dont la moitié sont situées dans le périmètre de la cité ducale. Il existe des « voies vertes » adaptées aux piétons et aux vélos le long de la Meurthe. Depuis plus d'une dizaine d'années[Quand ?], une association d'insertion (Cyclotop) louait des vélos longue durée en plusieurs points de l'agglomération. Renommé en 2007 VélOstan'boutic, ce système coexiste depuis 2008 avec un système de vélos en libre-service : VélOstan'lib, qui complète cette offre de cycles à la location. Nancy est désormais une des rares agglomérations de France à proposer à la fois de la location ponctuelle de courte durée en libre service et de la location longue durée en boutique.

Voies piétonnes

Nancy a profité de son attractivité touristique liée à un riche patrimoine pour réaliser un secteur piétonnier important en centre-ville10,11. Ce secteur s'est particulièrement étendu en 2000 avec l'arrivée du tramway sur pneu, puis en 2005, lorsque la place Stanislas et les rues alentour ont été rendues piétonnes.

Transport ferroviaire

Articles détaillés : Métrolor et TER Lorraine.
220px-Nancy2.jpg
magnify-clip.png
Vue sur la tour Thiers et la gare de Nancy-Ville

 

 

 

 

Le réseau ferré régional Métrolor a été refondu au cours des années 2000 pour améliorer les déplacements entre Nancy et Metz. La tarification régionale est à prix réduit, 46 trains par jour allers-retours circulent entre Nancy et Metz, dont la plupart relient également Luxembourg. Les nouvelles rames climatisées sont à deux niveaux. Cet axe ferroviaire fort se poursuit au sud en direction d'Épinal sur le sillon mosellan et au sud-est en direction de Lunéville avec 36 trains par jour. Entre Nancy et Luxembourg, ainsi qu'entre Nancy et Lunéville, les voyageurs peuvent compter en moyenne sur un train tous les quarts d'heure en heure de pointe12.

Depuis 1989, la tarification est identique dans toute la communauté urbaine du Grand Nancy, et ce sans distinction du mode de transport, par exemple un Nancy-Jarville revient donc au même prix en train et bus urbain (une première nationale en dehors de l'Île-de-France). Le trafic ferroviaire péri-urbain est en très forte augmentation et s'appuie sur une vingtaine de gares autour de Nancy. La SNCF et la communauté urbaine souhaitent encore le développer13.

En 1852, une ligne de chemin de fer met Paris à huit heures de Nancy, contre trente à quarante heures de diligence. Jusqu'à l'ouverture de la LGV Est européenne, les trains mettaient près de trois heures pour effectuer la liaison ; aujourd'hui Nancy se trouve à une heure et demie de Paris.

Pour les grandes lignes, la ville de Nancy et son agglomération sont desservies par la gare de Nancy-Ville, pôle multimodal et principale gare de l'agglomération ; la gare de Lorraine TGV, ouverte en 2006 et commune aux villes de Nancy et Metz et situé à proximité de l'aéroport régional. Cette gare est spécialisée notamment dans les dessertes vers la province.

Pour le trafic TER, l'agglomération dispose de plusieurs autres gares comme celles de Champigneulles et Frouard, qui dessert le port autonome de Nancy, toutes deux placées sur la ligne Nancy - Metz - Luxembourg. Les autres gares de l'agglomération desservies au départ de Nancy-Ville sont les gares d'Houdemont, Jarville, Laneuveville, Liverdun, Ludres et Pompey.

Jusqu'aux années 1990, Nancy disposait d'une seconde gare, desservie par une ligne actuellement fermée, allant de Champigneulles à Jarville et réservée au trafic de marchandises, cette gare se nommait Nancy-Saint-Georges

Pour les développements ultérieurs, le plan de déplacements urbains de la ville projette une série d'améliorations à propos du réseau ferroviaire nancéien, avec la rénovation du nœud ferroviaire de Nancy-Jarville, la création d'une ligne de tram-train sur l'ancienne ligne Champigneulles - Nancy Saint-Georges - Jarville, et la construction de nouvelles haltes ferroviaires au sein de l'agglomération, à Maxéville, Vandœuvre, Heillecourt, Nancy Hôpital-central et La Madeleine.

Transports en commun

220px-Stan-Bus-Bahn-Nancy.jpg
magnify-clip.png
Tramway de Nancy

 

 

 

 

Le tramway de Nancy est « sur pneu à guidage central ». Après une mise en circulation difficile en raison de nombreuses pannes et incidents, il semble aujourd'hui répondre de manière satisfaisante à la demande de déplacements au sein de l'agglomération mais au prix d'une gêne sonore des riverains. Il transporte quotidiennement 60 000 voyageurs sur ses 10 kilomètres. Le choix de la ville de Nancy vers un modèle de tramway sur pneumatique conçu par Bombardier s'explique par la topographie de la ville, en cuvette. Un véhicule sur pneumatique propose une adhérence supérieure à un véhicule ferré, le tram sur pneu peut desservir les plateaux de la ville, comme celui de Brabois (à 400 mètres d'altitude). Les rames circulent sur la ligne T1 entre 4 heures 50 et 1 heure du matin.

En 2010, puis 2011, deux autres lignes de transport en commun en site propre (TCSP) devaient être ouvertes, avec un équipement comprenant des trolleybus nouvelle génération avec guidage optique. Le groupe Bombardier a définitivement interrompu la construction et la commercialisation du tramway sur pneu.

Avec un titre de transport appelé « PASS », il est possible d'utiliser les lignes de tramway et de bus et une partie du Réseau TER, dans les limites de la communauté urbaine du Grand Nancy. Nancy, en 1989, a été la première ville à proposer ce ticket combiné train+bus.

Nancy est également desservi par le TER - Métrolor (trains régionaux de Lorraine).

La région Lorraine et le Sillon lorrain (groupement des agglomérations de Thionville, Metz, Nancy et Épinal sous une même entité, représentant près de 900 000 habitants le long de la Moselle) réfléchissent à la mise en place d'une carte à puce commune, sorte de Carte orange, donnant accès aux réseaux de transports en commun des quatre villes mais aussi aux musées, aux activités diverses. Une première version de cette carte, au nom de Simplicités, a vu le jour en 2007. Elle est valable pour les abonnements travail et étudiant TER Metrolor. Destinée à être compatible avec les réseaux de transport en commun des agglomérations du Sillon lorrain, elle a été mise en service en 2008 sur les transports urbains et suburbains nancéiens qui ont été les premiers réseaux interopérables de la région14.

Des abonnements permettent de circuler en train à l'intérieur de la Lorraine, également au Luxembourg et en Sarre (Allemagne) (partenariat Saar-Lor-Lux) et d'utiliser les réseaux de transports (bus, tram, tram-train) de Nancy, Metz, Luxembourg ou Sarrebruck. D'autres titres permettent également des liaisons vers Strasbourg et l'accès à son réseau urbain (bus, tram).

Un service d’auto-partage est disponible depuis février 2012 dans l'agglomération sous le nom d'Autopi.

Transports aériens

Article détaillé : Aéroport Metz-Nancy-Lorraine.
220px-Nancy_essey.jpg
magnify-clip.png
Aéroport Nancy-Essey

 

 

 

 

L’aéroport régional Metz-Nancy-Lorraine, créé au début des années 1990, est commun aux deux métropoles de Nancy et Metz. Il se situe à 32 kilomètres du centre-ville. L'aéroport régional est fortement concurrencé par la proximité relative de plusieurs plateformes aéroportuaires de taille supérieure, comme les aéroports de Luxembourg, Bâle et Roissy, et affiche une activité réduite, aux alentours de 300 000 passagers par an.

Nancy dispose par ailleurs d’une plateforme aéroportuaire dans sa proche banlieue est avec l’aéroport de Nancy-Essey à Tomblaine. Ce dernier accueille des avions d'affaires et possède également le rôle d'aéroport de délestage en cas d’intempéries. Il connait depuis 2012 un plan d’agrandissement, comportant un allongement de sa piste de 1 400 à 1 650 mètres15.

Transport fluvial

Article détaillé : Canal de la Marne au Rhin.

 

 

 

 

L'agglomération nancéienne est au cœur d'un nœud fluvial, à la confluence de la Moselle, de la Meurthe et du canal de la Marne au Rhin, en connexion avec le canal de l'Est. Le canal de la Marne au Rhin traverse l'est de la cité du nord au sud. Son tracé est parallèle au cours de la Meurthe, qui n'est pas aménagée pour le transport fluvial, il permet un trafic fluvial de petit tonnage au gabarit Freycinet.

Un quart des échanges de la Lorraine avec l'étranger passent par voie fluviale. La Moselle canalisée, qui accueille 95 % du trafic fluvial de la région, assure la desserte du port autonome de Frouard. Ce port est situé dans la périphérie nord de Nancy et est exploité sous le nom de « Nancyport »16. Le port de Frouard possède sept hectares de terrains le long de 700 mètres de quais. Le site est géré par la chambre de commerce et d'industrie de Meurthe-et-Moselle et a traité 3,5 millions de tonnes de fret en 200617.

En ce qui concerne l'activité touristique, Nancy est accessible aux embarcations par la Moselle et le canal de la Marne au Rhin, le port de plaisance étant situé sur ce dernier, en lisière du centre-ville et au sein du quartier Stanislas - Meurthe.

Vie et urbanisme

 


770px-F54_Nancy_panorama.jpg
magnify-clip.png
Panorama sur le centre-ville de Nancy :
Le cours Léopold • la basilique Saint-Epvre • le parc de la pépinière • la cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation • la ville-neuve et l'église Saint-Nicolas
Au premier plan : clochers de l'église Saint-Sébastien et le marché couvert de Nancy.

Morphologie urbaine

Tissu urbain

Nancy est l'exemple même d'une agglomération qui s'est développée de manière radio-concentrique autour de la ville-centre, aujourd'hui densement peuplée, avec une moyenne supérieure à 7 000 habitants au km/2. La première couronne périphérique concentre l'habitat collectif de l'agglomération, sous forme de grands ensembles, bâtis dans les années 1960 et 1970, dans des localités limitrophes à Nancy comme Jarville, Tomblaine, Essey, Saint-Max, Malzéville, Maxéville, Champigneulles, Laxou et surtout Vandœuvre. La deuxième couronne, plus lointaine, est marquée par l'étalement de l'habitat individuel dans de vastes zones pavillonnaires que le développement de l'automobile a permis dans les années 1980 et 1990, phénomène concernant principalement les communes de Bouxières, Heillecourt, Houdemont, Ludres, Dombasle, Saint-Nicolas, Varangéville, Pulnoy, Liverdun et Seichamps.

Avec une population municipale de 30 968 habitants au 1er janvier 200918, Vandœuvre-lès-Nancy est la deuxième commune la plus peuplée de Meurthe-et-Moselle et donc le second pôle de l'agglomération. Viennent ensuite Villers-lès-Nancy (14 434 habitants) et Laxou (14 735 habitants), puis Saint-Max (9 804 habitants), Jarville-la-Malgrange (9 412 habitants), Maxéville (8 828 habitants), Malzéville (8 118 habitants) et enfin Tomblaine (7 666 habitants) 19.

Autour de l’agglomération de Nancy se trouvent trois communautés de communes péri-urbaines : la Communauté de communes du Bassin de Pompey avec la ville de Pompey ; la Communauté de communes Moselle et Madon autour de Neuves-Maisons ainsi que la Communauté de communes des Pays du Sel et du Vermois avec Saint-Nicolas-de-Port. Les villes et villages de ces communautés de communes, intégrées dans l'aire urbaine de Nancy, sont généralement considérées comme des villes-dortoir, avec une majorité d'actifs travaillant au sein de l'agglomération nancéienne.

Quartiers

Voir la catégorie : Quartier de Nancy.

Le découpage de la ville retenu par la Mairie pour les conseils de quartier date de juin 200820,21, et compte onze quartiers. Chacun d'eux est doté d'une mairie annexe, d'un bureau de poste, et pour certains d'un poste de police.

220px-Imagenes-plaza-nancy3.JPG
magnify-clip.png
Quartier Jeanne d'Arc
220px-Villa_Les_Glycines_Saurupt_Nancy_1
magnify-clip.png
Villa les Glycines, dans le quartier de Saurupt
  1. Plateau de Haye : Haut-du-Lièvre - Parc des Carrières - Gentilly
  2. Boudonville - Scarpone - Libération
  3. Trois Maisons - Saint-Fiacre - Crosne - Vayringe
  4. Ville Vieille - Léopold
  5. Charles III - Centre Ville
  6. Poincaré - Foch - Anatole France - Croix de Bourgogne
  7. Beauregard - Boufflers - Buthegnémont
  8. Mon Désert - Jeanne d'Arc - Saurupt - Clemenceau
  9. Haussonville - Blandan - Donop
  10. Saint-Pierre - René II - Marcel Brot
  11. Stanislas - Meurthe

On peut également ajouter, bien qu'il ne fasse pas partie de Nancy intra-muros, le technopôle de Nancy-Brabois.

Auparavant, le découpage comptait douze quartiers et fut en place de 2002 à 200822. L'ancien découpage était fortement similaire à celui actuellement en place.

Projets d'aménagements

Beauregard, Boudonville, Buthégnemont, Haussonville, Haut-du-Lièvre, Saint-Nicolas, Saint-Jean, Saurupt, Trois-Maisons sont tous des lieux-dits et anciens faubourgs « hors-les-murs » intégrés à la ville au fur et à mesure de sa croissance et de son histoire. La ville se développe désormais à l'est, dans le quartier Stanislas - Meurthe, sur les anciennes friches industrielles comprises entre la Meurthe et le canal de la Marne au Rhin.

Toponymie

Nancy est mentionnée sous la forme latinisée Nanceiacum en 896, sans doute d'après une forme romanisée de son nom celtique.

Une autre trace écrite date de 1073, il s'agit d'une mention dans la charte de Pibon, évêque de Toul : « Olry, voué de Nancy », « Odelrici advocati de Nanceio », qui est une forme française latinisée.

Nanceiacum (896) n'est autre que Nantiacum = Nant-i-acum, ce qui implique une ancienne forme gauloise (celtique) Nantiako- ou Nant-i-āko.

Nancy serait donc d'origine celtique, comme le sont les noms de Nantiat (Haute-Vienne), Nanthiat (Dordogne), Nandy (Seine-et-Marne), Nançay (homonyme de Nancy, Nanciacum 1239) (Cher), Nangy (Haute-Savoie), Nance (Jura), Nances (Savoie) ou Nançois (Meuse).

François Falc'hun explique ce toponyme par le gaulois nant au double sens de « vallée », et de « rivière », « ruisseau », « torrent », ou « cours d’eau » - auquel s'ajoute le suffixe i-acum23.

On trouve aussi mention de la racine celtique nant = vallée, dans le nom d'un peuple gaulois habitant les vallées de montagnes, les Nantuates24.

Dans la même famille de mots gaulois et celtiques proches, Pierre-Yves Lambert mentionne nantu = « rivière » et nanto- = « ruisseau », dans son ouvrage La langue gauloise25. On retrouve aussi cette racine Nanto « vallée », « ruisseau », « rivière », « vallée contenant une rivière », dans Nanteuil, Nantua (Ain), Nant (Aveyron), Nans-sous-Sainte-Anne (Doubs), Nans (Var), Les Nans (Jura).

Nancy est aussi proche du toponyme Nantavia, attesté en 753, avec le suffixe -avo, bien connu par ailleurs (certains toponymes en -eu, Picardie, ou -ou, Ouest) : « le lieu aux ruisseaux » qui évoluera en Lantages. En Savoie, certains ruisseaux ou petits torrents portent toujours le nom gaulois de nant. Par exemple : le nant Borrand, le nant de Marnaz, le nant des Charmilles.

Albert Dauzat et Charles Rostaing préfère un nom de personne gallo-romain, ce qui est plus probable car la plupart des noms en -acum est formée avec un patronyme26. Nom de personne Nantius, hypocoristique gallo-romain des noms gaulois Nantonios (nom attesté en Grande-Bretagne) et Nantonicnos « fils de Nantonios », attesté dans l'inscription gauloise de Néris-les-Bains, d'autant plus que le /i/ de Nantiacum suggère un nom de personne en -ius27,28.

Histoire

Bien que de nombreux sites préhistoriques aient été découverts sur les plateaux entourant la ville, comme la Cité d'Affrique (Ve siècle av. J.-C.) au sud-ouest et des habitats celtique des Leuques sur la butte Sainte-Geneviève, le site historique de la ville ne semble pas avoir été vraiment occupé avant l'époque mérovingienne, vers la fin du VIIe siècle. On mentionne l'existence d'un gué sur la Meurthe au VIIIe siècle.

Naissance d'une ville

La naissance de Nancy est en fait liée à l'édification d'un château féodal, au cours du XIe siècle, par Gérard d'Alsace qui y fonde une petite cité qui deviendra la capitale du duché de Lorraine sous ses successeurs au XIe siècle. En 1218, au cours de la Guerre de Succession de Champagne, sous le règne du duc Thiébaud Ier, la ville est totalement incendiée par l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen. Elle sera reconstruite, agrandie et protégée par un nouveau château.

Moyen Âge

C'est lors de la bataille de Nancy, qui fut précédée par un siège, que Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, meurt en janvier 1477 face au duc René II à l'étang Saint-Jean29. René II est également considéré comme le premier duc bâtisseur : il fait reconstruire son palais Ducal et fait ériger à côté l'église des Cordeliers ainsi qu'un lieu de culte à Notre-Dame de Bonsecours (notons également la construction d'une basilique gothique flamboyante à Saint-Nicolas-de-Port, d'où le duc est parti pour entamer la reconquête de sa capitale). Hieronimo Citoni créa la ville neuve de Nancy en 1596.

Période moderne

220px-SLeszczy%C5%84ski.jpg
magnify-clip.png
Stanislas Ier Leszczyński

 

 

 

 

Sous les règnes des ducs Charles III et Léopold, la ville bénéficie de nombreuses extensions matérialisée par la naissance de la ville-neuve. La construction de nombreux hôtels particuliers marque aussi une période de rayonnement économique et culturel.

Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et beau-père du roi de France par sa fille Marie Leszczyńska, mariée à Louis XV en 1725, souverain écarté du trône de Pologne en 1709 puis en 1733, reçoit en viager le Duché de Bar et le duché de Lorraine, que le duc légitime François III est contraint d'échanger contre la Toscane au traité de Vienne. Il s'applique à améliorer la qualité de vie de ses nouveaux sujets et à faire du duché un pôle culturel, mais s'il règne, il n'a que peu de pouvoir de décision : c'est l'intendant dépêché par le roi qui gère les affaires du duché, préparant l'intégration à la France.

Le duché, libéré de la pression militaire française, connait alors une période d'apogée, en plein siècle des Lumières. Il crée en l'honneur du roi de France une place de belles proportions qui recevra plus tard son nom. À la mort de Stanislas en 1766, le duché revient à la couronne de France.

Nancy est le siège d'un évêché depuis 1778 correspondant au transfert de celui de Toul. La ville possède également une cour d'appel.

En août 1790, la ville fut l'objet d'une révolte militaire réprimée sévèrement par les troupes du marquis de Bouillé : le régiment des hussards de Lauzun chargea dans les rues de la ville. Cet évènement, connu sous le nom « d'affaire de Nancy », fut le principal épisode de la période révolutionnaire à Nancy.

XIXe ‑ XXe siècles

En 1871, la ville reste française tandis que l'Alsace et la Moselle, avec Strasbourg et Metz, sont rattachées à l'Allemagne par le traité de Francfort. Nancy connaît alors une période de prospérité et un nouvel âge d'or culturel. En effet, de nombreux optants (Alsaciens et Mosellans refusant la nationalité allemande) choisissent de s'y installer, parmi lesquels un grand nombre d'intellectuels et d'industriels.

Nancy devient alors la principale ville de l'est de la France et sa population augmente de façon considérable passant de 50 000 habitants en 1870 à 120 000 habitants en 1914. Mais avec l'annexion, Nancy devient un symbole et sombre, peu à peu, dans une crise nationaliste à partir de 1889 qui voit arriver parmi les conseillers municipaux, sur les bancs de l'Assemblée, des élus antisémites. Ville de sidérurgie depuis les années 1880, Nancy se rêve aussi en ville charbonnière à la toute fin du XIXe siècle. Le projet, dû à l'impulsion de maîtres de forges (les Cavallier, Lespinats, Saintignon, Villain…), d'ingénieurs des Mines, de banquiers et d'hommes d’affaires locaux, restera cependant sans lendemains.

 

 

 

 

220px-Nancy-Toussaint.jpg
magnify-clip.png
Affiche d'Henri Toussaint (1907)

 

 

 

 

À cause de la poussée démographique des années 1870-1900, l'urbanisation à Nancy sera pour le moins anarchique. C'est une ville en pleine expansion qui verra la naissance, en 1894, de la société des arts décoratifs Lorrains, future École de Nancy, dont les chefs de file seront Émile Gallé, Antonin Daum, Louis Majorelle, Victor Prouvé ou encore Eugène Vallin. L'exposition de cette société, créée sur l'initiative de l'architecte Charles André, a le mérite de faire connaître, au côté d’Émile Gallé, d'autres artistes nancéiens. Parmi eux, l'ébéniste Eugène Vallin expose, dans la section consacrée à l'architecture, un plafond de salle à manger pour la demeure qu'il est sur le point de construire boulevard Lobau. C'est l'une des premières réalisations architecturales de l'art 1900 à Nancy.

L'Alliance provinciale des industries d'art, ou École de Nancy, dont le but est la renaissance et le développement des métiers d'art en Lorraine, va institutionnaliser ce mouvement en 1901. Les statuts de cette association, son but, et la composition de son comité directeur sont révélateurs des liens étroits existant entre les industriels, et les artistes locaux. L'exposition universelle de l'Est de la France de 1909, sera la dernière manifestation collective de l’École de Nancy. Eugène Vallin en construira le pavillon. Entre 1891 et 1911, sur 3 500 édifices construits, 250 sont influencés par l'Art Nouveau, et une cinquantaine d'édifices se démarquent.

Les commanditaires d'édifices de style 1900 sont des particuliers, des industriels ou des notables locaux, souvent originaires des territoires annexés d'Alsace-Moselle. Les maîtres d'œuvre, architectes, ingénieurs, ou entrepreneurs, viennent d'horizons différents. La plupart des architectes, comme Lucien Weissenburger, Henry Gutton, ou Émile André, ont une formation classique: ils sont diplômés de l'École des beaux-arts de Paris, ou sortent de l'atelier de Victor Laloux. Par contre, les ingénieurs, tels le polytechnicien Henri Gutton ou Frédéric Schertzer, ont une formation plus souple, ouverte aux innovations techniques. Enfin, nous trouvons l'ébéniste Eugène Vallin, le premier semble-t-il à traduire dans l'architecture, les principes de l'Art nouveau à Nancy.

Durant la Première Guerre mondiale, la ville a été menacée lors de la bataille du Grand Couronné. Elle a ensuite subi des bombardements par avions et zeppelins et également les tirs du Gros Max : une batterie de 380 mm modèle SKL/45 installée à 35 km de distance, dans le village de Hampont en zone annexée. Ces bombardements firent de gros dégâts matériels et causèrent la mort de 177 personnes303132.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la libération de Nancy de l'occupation allemande fut menée par la troisième armée américaine du général Patton pendant la campagne de Lorraine en septembre 1944. Les troupes alliés arrivèrent par l'actuel avenue de la Libération. La gestapo était installé au carrefour de la rue de Boudonville et du Boulevard Albert 1er ; on peut lire une plaque en commémoration des nombreuses victimes de ce service devant le bâtiment.

Dans les années 1960, et jusqu'en 1980, la ville de Nancy a procédé à des rénovations urbaines importantes et parfois très décriées. Le quartier Saint-Sébastien fut d'abord érigée sur d'anciens taudis, il est composé de plusieurs tours d'environ 15 à 20 étages et du vaste Centre commercial Saint Sébastien.

Mais c'est le quartier gare qui a connu l'opération la plus spectaculaire avec la construction en 1975 de la tour Thiers qui culmine à plus de 100 mètres de hauteur. Cette tour fut l'objet de vives critiques parce qu'elle jouxte des immeubles datant de l'époque Art nouveau et qu'elle bouche la perspective vers l'ouest depuis la place Stanislas.

Les quartiers Croix-de-Bourgogne et Saint-Léon à l'ouest de la gare sont les dernières opérations d'urbanisme de grandes ampleurs qui ont eu lieu dans l'hypercentre de la ville.

Depuis le milieu des années 1990, la communauté urbaine du Grand Nancy s'est engagée dans une vaste et progressive réhabilitation des rives de Meurthe dans l'est de la ville. Près de 400 hectares sont concernés dans l'un des plus grands chantiers qu'a connu Nancy, les objectifs sont multiples, exploiter le peu de place encore disponible sur le territoire de la ville, étendre le centre-ville et reconquérir les berges de la Meurthe jusqu'ici mise à l'écart de Nancy.

XXIe siècle

Le quartier de la gare est également engagé depuis 2005 dans une opération d'urbanisme dont le but est d'embellir ce quartier, y construire des immeubles de bureaux ainsi qu'un nouveau palais des congrès incluant partiellement l'ancien centre de tri postal, labellisé « Patrimoine du XX siècle », les colonnes de courrier, une des trois tours et les galeries côté voies ferrées seront néanmoins démolies. Ce nouveau quartier de la ville s'étendra de la gare jusqu'à l'emprise de l'ancienne prison Charles III démolie suite à la construction d'un nouveau centre de détention dans la quartier du Haut du lièvre.

 

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼