Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 11:57

 

La fin de Memphis

.

Relevé des ruines de Memphis établi par Karl Richard Lepsiusau milieu du XIXe siècle.
.

Avec l'arrivée des Romains, à l'instar de Thèbes, la cité perd donc définitivement sa place au profit d'Alexandrie ouverte sur l'empire. La montée en puissance du culte de Sérapis, divinité syncrétique plus adaptée à la mentalité des nouveaux maîtres de l'Égypte, puis l'apparition du christianisme qui s'implante profondément dans le pays achève de ruiner la réputation des cultes de l'antique capitale, même si certains d'entre eux, comme celui de l'Apis, restèrent longtemps en activité et que l'on continuait à célébrer l'arrivée de la crue annuelle du Nil dans son nilomètre.

Finalement, elle est abandonnée peu à peu à l'époque byzantine et copte. Puis la ville devient une carrière pour construire les nouvelles cités de l'Égypte, notamment une nouvelle capitale fondée par les Arabes qui prirent possession du pays au VIIe siècle. Fostat d'abord puis Le Caire, édifiées toutes deux plus au nord en face des pyramides de Gizeh, ont été bâties avec les pierres démantelées des temples et des nécropoles antiques de Memphis.

Au XIIIe siècle, le chroniqueur arabe Abdul al-Latif, visitant le site, le décrit et laisse un témoignage impressionné sur la grandeur des ruines de Memphis. Certains auteurs du XIXe siècle, dont Gaston Maspero, le citent dans leurs ouvrages décrivant l'Égypte[34] :

« Malgré l'immense étendue de cette ville et la haute antiquité à laquelle elle remonte, malgré les vicissitudes des divers gouvernements dont elle a subi le joug, quelques efforts que différents peuples aient fait pour l'anéantir, pour en faire disparaître les moindres vestiges et en effacer jusqu'aux plus légères traces, en transportant ailleurs les pierres et les matériaux dont elle était construite, en dévastant ses édifices, en mutilant les statues qui en faisaient l'ornement ; enfin malgré ce que quatre mille ans et plus ont dû ajouter à tant de causes de destruction, ses restes offrent encore aux yeux des spectateurs une réunion de merveilles qui confond l'intelligence, et que l'homme le plus éloquent entreprendrait inutilement de décrire. Plus on la considère, plus on sent augmenter l'admiration qu'elle inspire ; et chaque nouveau coup d'œil que l'on donne à ses ruines est une nouvelle cause de ravissement... Les pierres provenues de la démolition des édifices remplissent au loin le site entier : on aperçoit en quelques endroits des pans de murailles encore debout, construits de ces grosses pierres dont je viens de parler ; ailleurs, il ne reste que les fondements ou bien des monceaux de décombres. J'ai vu l'arc d'une porte très haute dont les deux murs latéraux sont formés chacun d'un seul bloc ; et la voûte supérieure, qui était aussi d'un bloc unique, était tombée au-devant de la porte… Les ruines de Memphis occupent une demi-journée de chemin en tous sens. »

— Abdul al-Latif

Les savants de Bonaparte ne trouvent cinq siècles plus tard que des ruines éparses et il faudra attendre les premiers relevés et fouilles du XIXe siècle et les travaux d'envergure de Flinders Petrie, pour dégager les restes de l'ancienne capitale de l'Égypte et lui rendre un peu de sa splendeur passée.

.

Explorations, fouilles archéologiques et principales découvertes

.

Colosse en granite de Ramsès IIdécouvert à Memphis par Joseph Hekekyan.
.

Le site de Memphis est célèbre depuis l'Antiquité et est souvent mentionné dans les sources antiques en dehors des textes égyptiens eux-mêmes.

Les archives diplomatiques retrouvées sur différents sites ont conservé ainsi les correspondances des différents royaumes en relation avec le pays. On citera pour exemple les lettres d'Amarna, qui contiennent les échanges entre les souverains de Babylone ou des cités-royaumes du Liban avec la cour d'Amenhotep III et d'Akhénaton, les archives deBoğazköy, capitale de l'Empire hittite qui ont conservé les échanges diplomatiques entre les deux puissances à l'époque de Ramsès II, les stèles victorieuses des souverains de Napata qui donnent une description contextuelle de la cité, les proclamations victorieuses des rois d'Assyrie qui citent également l'antique capitale dans la liste de leurs conquêtes.

De l'Antiquité au Moyen Âge

Mais c'est à partir de la seconde moitié du premier millénaire avant notre ère que les mentions antiques se font de plus en plus fréquentes et détaillées notamment avec le développement du commerce grec et de la description des voyageurs qui suivirent les commerçants dans la découverte de l'Égypte d'alors, et notamment de l'antique cité de Memphis. Parmi ces principaux auteurs classiques on citera :

  • Hérodote qui visite et décrit les monuments de la ville lors de la première domination perse au Ve siècle avant notre ère[35] ;
  • Diodore de Sicile, historien grec, qui visite le site au Ier siècle avant notre ère et donne également des informations sur la ville, recoupant celles d'Hérodote ou apportant des précisions nouvelles[36] ;
  • Strabon, géographe grec, qui lors de la conquête romaine la fin du Ier siècle avant notre ère visite le site et en donne une description[37].

Par la suite la cité est souvent mentionnée par les autres auteurs latins ou grecs de l'Empire romain dont on a conservé les écrits, mais rarement ces mentions en donnent une description globale, se contentant d'apporter des précisions sur ses cultes, notamment celui de l'Apis, comme le feront par exemple Suétone[38] et Ammien Marcellin[39]. La période chrétienne qui s'ensuivit a plongé l'antique cité dans un oubli général avec l'abandon de ses cultes et la perte définitive de son rôle économique dans le pays, rôle par ailleurs largement entamé lors de la création d'Alexandrie quelques siècles plus tôt.

Il faudra attendre la prise du pays par les Arabes pour qu'une description de la cité réapparaisse mais cette fois en ruine. Parmi ces principales sources on citera :

  • Abdul al-Latif al-Baghdadi, célèbre géographe de Bagdad, qui au XIIIe siècle donne description des ruines du site lors de son voyage en Égypte ;
  • Ahmad al-Maqrîzî, historien égyptien au XIVe siècle, qui visite le site et le décrit également.

De la Renaissance au Siècle des Lumières

Avec la fin du Moyen Âge en Europe et à la suite des Croisades, la redécouverte du Moyen-Orient par des voyageurs occidentaux est relatée dans de nombreux ouvrages et l'Égypte est alors un passage presque obligé dans le voyage enTerre Sainte que de nombreux pèlerins entreprennent.

Certains voyageurs en font une relation dans des ouvrages qu'ils publient et diffusent largement grâce à la mise au point récente de l'imprimerie. Memphis est alors perdue et les mentions de la cité dans les textes bibliques ne permettent pas d'en retrouver la trace. Se basant sur les écrits des auteurs classiques de l'Antiquité, certains voyageurs reprenant cette quête chercheront pourtant à identifier ses ruines.

C'est Jean de Thévenot qui le premier en 1652 lors de son voyage en Égypte identifie alors l'emplacement du site et de ses ruines comme le firent autrefois les auteurs arabes. Sa description est sommaire mais représente le premier pas vers les explorations qui verront le jour à la suite du Siècle des lumières et de l'invention de l'archéologie[40].

Le point de départ de cette grande aventure archéologique en Égypte reste l'Expédition d'Égypte de Bonaparte en 1798. Des recherches et relevés du site confirment l'identification de Thévenot et des premières vues de ses vestiges sont réalisées par les savants qui accompagnent alors les soldats français. Les résultats de ces premiers travaux scientifiques seront publiés dans la monumentale Description de l'Égypte avec une carte de la région, la première à donner l'emplacement de Memphis avec précision.

Le XIXe siècle et les premiers explorateurs

La porte était ouverte vers des explorations de plus grande envergure qui se succéderont depuis le XIXe siècle à nos jours et qui seront réalisées par les principaux explorateurs, les premiers égyptologues puis les grandes institutions archéologiques qui se créèrent afin d'organiser des expéditions et surtout d'en publier les résultats. En voici une liste non exhaustive :

  • Les premières fouilles du site sont réalisées par Giovanni Battista Caviglia et Sloane en 1820. Ils découvrent legrand colosse couché de Ramsès II, actuellement exposé dans le musée en plein air du site, et qui est toujours la pièce maîtresse de la visite du site de nos jours.
  • Jean-François Champollion lors de son voyage en Égypte de 1828 à 1830 passe par Memphis, décrit le colosse découvert par Caviglia et Sloane, réalise quelques fouilles sur le site et déchiffre les cartouches et vestiges épigraphiques accessibles. Il promet d'y revenir avec davantage de moyens et plus de temps pour en étudier les vestiges de manière plus approfondie[41]. Sa mort brutale en 1832 ne lui permet pas de réaliser cette ambition.
  • À sa suite Karl Richard Lepsius lors de l'expédition prussienne de 1842 fait un relevé rapide des vestiges du site et en donne une première carte détaillée qui servira de base à toutes les explorations et fouilles à venir (voir la carte ci-dessus)[42].

L'Égypte d'alors, libérée du joug ottoman, en pleine évolution économique et à nouveau ouverte sur le monde, se construit et reprend peu à peu le contrôle de son avenir, même si elle reste encore dans l'orbe des grandes puissances coloniales de l'époque, notamment celle de la Grande Bretagne. Ce protectorat a de profondes répercussions sur la croissance du pays et la mise en culture systématique de ses terres apporte de facto un lot de découvertes fortuites de vestiges archéologiques que les grands collectionneurs européens qui sillonnent le pays pour le compte des grands musées de Londres, Turin, Paris ou Berlin s'arrachent selon leur valeur et les intérêts esthétiques de l'époque. C'est lors d'une de ces mises en culture de terrain jusque là en friche, que des paysans découvrent fortuitement en 1847 au Kom el-Dafbaby, près du village de Mit Rahineh, des éléments d'un sanctuaire romain de Mithra.

De 1852 à 1854, Joseph Hekekyan, qui travaille alors pour le compte du gouvernement égyptien, effectue des sondages géologiques sur le site, et à cette occasion réalise de nombreuses découvertes, comme par exemple celles de talatates au Kom el-Khanzir (nord-est de l'enceinte du grand temple de Ptah). Ces pierres décorées de reliefs caractéristiques de l'époque amarnienne du Nouvel Empire proviennent de l'antique temple d'Aton de Memphis et ont certainement été réutilisées dans les fondations ou pour le pavement d'un autre monument aujourd'hui ruiné. Il découvre également le grand colosse de Ramsès II en granite rose.

Devant cette cascade de découvertes archéologiques et face au risque permanent de voir toutes ces richesses quitter définitivement le sol égyptien, un homme prend conscience de la nécessité de créer en Égypte même une institution chargée d'explorer et de conserver les trésors archéologiques du pays. Auguste-Édouard Mariette, qui en 1850 vient de mettre au jour le Sérapéum de Saqqarah, crée le Service des antiquités égyptiennes et de 1850 à 1860 organise des fouilles à Memphis, mettant au jour les premiers vestiges du grand temple de Ptah, y découvrant notamment des statues royales de l'Ancien Empire. Il fait dégager le grand colosse en granite de Ramsès II et fait mettre à l'abri les principales découvertes réalisées[43].

L'archéologie du XXe siècle

Ce sont les fouilles d'envergure de l'égyptologue anglais Sir William Matthew Flinders Petrie de 1907 à 1912 qui signent les principales découvertes du site avec l'identification de la salle hypostyle du temple de Ptah et du pylône de Ramsès II, la découverte du grand sphinx en albâtre, deuxième pièce maîtresse du musée en plein air du site de Mit Rahineh aujourd'hui, et la découverte de la grande enceinte nord et du palais d'Apriès. Il découvre également les vestiges du temple d'Amon de Siamon et du temple de Ptah de Mérenptah[44]. La Première Guerre mondiale interrompt ses travaux qui seront alors repris par d'autres expéditions pendant cette période et par la suite une succession de missions se sont appliquées à développer son œuvre et à en publier les résultats, mettant au jour d'autres vestiges de la cité et dégageant peu à peu quelques uns des monuments oubliés de l'antique capitale.

En voici une liste non exhaustive qui donne ces principales découvertes :

Protection du patrimoine

.

Memphis et sa nécropole - les zones des pyramides de Guizeh à Dashour*
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Coordonnées 29° 50′ 58″ Nord
       31° 15′ 16″ Est
/ 29.84944, 31.25444
Pays Égypte Égypte
Région États arabes
Type Culturel
Critères** i, iii, vi
Superficie 163,58 km²
Numéro d'identification 86
Année d’inscription 1979 (3e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Liste des critères de sélection

 

.

Memphis et sa région, qui comportent des ensembles funéraires avec leurs tombes rupestres, des mastabas, destemples et des pyramides, sont inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette inscription date de 1979.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

kalliste 14/01/2010 05:51




 ici pas comme en egypte

 35 cm de neige la nuit derniere

             


CHOMOLANGMA 14/01/2010 09:08


C'est juste la taille de mon zizi


☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼