Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 00:03

Lanzelet : défenseur de la lignée 

 

 

 


Lanzelet devient chevalier de la Table Ronde et défend sa famille.

 

 

 

Alors que dans les autres romans du cycle arthurien la seconde partie montre que le chevalier accompli se met au service du monde, Lanzelet lui ne se consacre qu'à sa famille et cela commence peu de temps après qu'il a appris ses origines : sa tante, la reine Ginovere, est sur le point d'être enlevée par Valerin. Lanzelet demande alors à Walwein, son cousin, de lui céder sa place pour combattre Valerin, ce que ce dernier accepte. Lanzelet est devenu l'égal de Walwein. L'épisode de la Pierre d'Honneur le montre : elle « ne supportait pas le contact de personnes portées à la félonie ou à la méchanceté »38. À la suite de cette victoire, Lanzelet est admis à la Table Ronde. Lanzelet fait désormais partie de la grande famille d'Arthur qui apparaît dans le Lanzelet comme le suzerain idéal, un suzerain courtois, qui défend ses vassaux, qui les récompense également lors de fêtes somptueuses lors desquelles il peut prouver sa milte, c'est-à-dire sa générosité. Arthur est le contraire de Pant. Lanzelet est membre à part entière de sa famille arthurienne, il a sauvé sa tante et a scellé un pacte d'amitié avec son cousin Walwein.

Par la suite, Lanzelet continue d'essayer de préserver l'harmonie au sein de sa famille notamment lorsque sa tante est de nouveau enlevée par Valerin. S'il lui avait laissé la vie lors du premier duel, Lanzelet n'hésite pas à le tuer, lavant l'affront fait à sa tante et à sa famille39. Pour attaquer le château de Valerin, la cour fait appel aux services de l'enchanteur Malduc qui demande comme prix qu'on lui remette Walwein et Érec comme otages. C'est de nouveau Lanzelet qui accompagné d'une troupe va venir délivrer son cousin Walwein. Tous ne forment plus qu'un bloc. Lorsque Lanzelet veut récupérer son héritage de Genewis, le roi Arthur en personne participe à l'expédition. Lanzelet est devenu un chevalier courtois (huebsch, guot), respectueux du code d'honneur, un chevalier brave et défenseur des liens familiaux40.

 

 

Les figures féminines dans l'entourage de Lanzelet

 

 


L'amour courtois parfait symbolisé par Iblis.

 

 

 

Plusieurs figures féminines rencontrent le destin de Lanzelet au cours du roman. On peut distinguer deux groupes : le groupe de femmes qui veillent sur Lanzelet et le groupe des femmes que Lanzelet rencontre et qu'il épouse. Le premier groupe se compose de deux femmes, en quelque sorte les deux mères du héros : Clarine et la Fée marine. Elles se distinguent par leurs qualités morales. Elles incarnent en effet les idéaux féminins. Clarine est décrite comme « noble »41, « belle, loyale et douce »42, le contraire de son époux Pant.

Les autres figures féminines sont la fille de Galagandreiz, Ade la nièce de Liniers de Limors et Iblis la fille d'Iweret. Si l'on a pu constater une évolution morale chez Lanzelet, on peut observer cette même évolution à travers les femmes qu'il épouse43. La fille de Galagandreiz est dépourvue de toute qualité morale. Alors qu'elle est décrite comme habillée de façon très courtoise lors du dîner (« sin hete sich gemachtet an wol und hübschlîch genuoc »44), la fille de Galagandreiz est en proie à l'« ardeur de l'amour »45, ce qui est contraire aux valeurs féminines. Elle se glisse d'ailleurs dans le lit de chacun des chevaliers, Orphilet, Kuraus et Lanzelet qui sera le seul à accepter ses avances. D'ailleurs, même s'il se marie avec elle, Lanzelet l'oublie très vite. Elle lui permet surtout de mener son premier combat face à Galagandreiz et d'acquérir des possessions. La seconde femme qu'il épouse, Ade, est caractérisée par sa courtoisie et sa beauté46 et sa loyauté (triuwe)47. À la suite de l'épisode de Schatel-le-Mort, Diepalt la convainc d'abandonner Lanzelet devenu le plus lâche des chevaliers. Ade en perd connaissance48.

La troisième femme de Lanzelet - la quatrième femme, la Reine de Pluris, n'étant que secondaire en tant qu'épouse - est la femme la plus accomplie du point de vue moral. Iblis a rêvé de Lanzelet et a juré qu'elle n'en épouserait pas un autre. Elle est décrite comme une fille « qui mérite tous les éloges »49. L'évidence et la force de leur amour sont prouvées par la tente qu'offre la fée à Lanzelet à la suite de sa victoire sur Iweret. Quiconque se regarde dans le miroir de la tente ne doit pas voir son image mais l'image de l'élu de son cœur : « Lanzelet et Iblis la visitèrent alors; il y entrèrent, soyez-en assurés, et regardèrent dans le miroir. Ils ne purent que constater qu'il n'y avait entre eux pas la moindre insincérité. Lui ne vit que l'image de la dame, et je sais qu'Iblis, la généreuse, fit une expérience identique et qu'elle vit non son reflet mais celui de son ami. Sachez en toute vérité que même si elle s'était trouvée à mille lieues de là elle n'aurait vu que l'image de celui-ci50. » À plusieurs reprises, la fidélité d'Iblis est mise à l'épreuve et notamment lors de la captivité de Lanzelet chez la reine de Pluris et de l'épisode du manteau mal taillé dont l'essayage prouve à tous qu'Iblis est la femme la plus fidèle de la cour51.

 

 

Relation à Chrétien de Troyes

 

 


La relation entre Guenière et Lancelot est radicalement différente de celle de Chrétien de Troyes.

 

 

 

L'influence exercée par Chrétien de Troyes sur la littérature médiévale en général et sur la littérature en Allemagne est incontournable52. Les œuvres de Hartmann von Aue et Wolfram von Eschenbach en sont des exemples. Lanzelet n'échappe pas à la règle et la question de la portée de l'œuvre de Chrétien de Troyes dans celui-ci a fait l'objet de vifs débats. Stefan Hofer n'a vu dans le Lanzelet qu'une « compilation des romans de Chrétien »53. On retrouve en effet dans le Lanzelet de nombreux motifs du Érec ou du Lancelot de Chrétien comme l'enlèvement par la fée marine, la mention du nain qui dans les deux romans a une fonction maléfique, etc. Le roman de Zatzikhoven présente également des parallèles avec d'autres œuvres médiévales comme le Roman d'Alexandre ou Le Bel Inconnu54.

Pourtant, il existe de grandes différences entre les deux œuvres. Le Doppelstrukturweg est absent, ou tout du moins ne correspond pas à celui employé par Chrétien de Troyes. La relation entre Lanzelet et Ginovere dans le Lanzelet est également radicalement différente de celle de Lancelot et Guenièvre dans le Lancelot ou le Chevalier à la charrette. Dans le Lanzelet, Lanzelet ne ressent aucune attirance physique pour Ginovere, au contraire de Lancelot qui s'éprend d'amour pour sa reine. Les rapports entre Lanzelet et Ginovere sont d'ordre exclusivement familiaux alors que ceux de Lancelot et de Guenièvre relèvent de l'amour courtois. Les personnages de Lanzelet et Lancelot sont également très différents. Le premier réfléchit moins que le second. Lors de l'épisode de la charrette, Lancelot hésite entre perdre son honneur de chevalier ou sauver sa dame en montant dans la charrette. Il est en proie à un cas de conscience dont on ne trouve pas d'exemple chez Lanzelet. Lanzelet est un « "superman" chevaleresque »55.

 

 

Le féerique et le mythologique 

 

 


À sa mort, Arthur part pour Avalon, l'Autre Monde.

 

 

 

En dehors du fait que le Lanzelet appartienne à la légende arthurienne et donc à la mythologie bretonne, l'un des principaux motifs de la mythologie celtique que l'on retrouve dans le Lanzelet d'Ulrich von Zatzikhoven est sans nul doute celui de l'Autre Monde ou du Sidh qui est symbolisé par le royaume de la Fée marine qui vient enlever Lanzelet à sa naissance56. L'île sur laquelle Lanzelet est emmené est peuplée de dix mille dames qui lui donnent une éducation courtoise et artistique : « Elles lui apprirent à bien se comporter en société et parler aux dames. Il ne tenait jamais rigueur à une femme de l'avoir réprimandé, car il était de noble naissance. Il savait qu'il lui fallait se contenir et se taire. Il jouait de la harpe, de la vièle et de bien d'autres instruments à cordes ; il s'y montrait plus qu'à son avantage, car c'était un art fort pratiqué dans ce pays. Les dames lui apprirent à chanter avec assurance en s'accompagnant lui-même57. »

Le château de la Fée est construit sur un cristal, comme dans la tradition germanique58, sa porte est un « diamant d'une grande dureté »59. On retrouve la mention du cristal dans d'autres œuvres comme dans l'Érec de Chrétien de Troyes. Personne ne peut y pénétrer. Les seules créatures que la fée fait entrer sont les « merwunder » qui dispensent un enseignement militaire à Lanzelet. C'est un monde magique où il n'y a pas de tristesse, où le bonheur règne, ce qui correspond pleinement à la représentation de l'Autre Monde chez les Celtes60 qui peut être représenté comme un pays sous-marin ou une île en pleine mer comme c'est le cas dans le Lanzelet61.

La présence-même de la fée marine renvoie à la mythologie celtique et à la féerie. La figure de la fée n'est pas propre à la mythologie celtique dans laquelle elle n'existe pas. Mais à travers l'invention de ce personnage dans la matière de Bretagne, un aspect mythologique est mis en avant. La Fée du Lanzelet est associée par certains à la Fée Morgane62 et à la divinité gauloise Modron61. Elle apparaît vers 181 alors que le roi Pant est mort : « Une fée marine arriva alors dans un tourbillon, comme portée par le vent. Elle prit l'enfant à la reine et l'emporta dans son pays63. » La reine des fées a un fils, « Mabuz der bloede », qui vit à Schatel-le-Mort. Afin de protéger son fils qui est lâche, la fée a protégé le château par un sortilège rendant lâche le courageux qui s'y aventure. La fée est à la fois reine et magicienne64. Son fils serait à rapprocher de Mabon65. On retrouve le motif de l'enlèvement, le forestage des Celtes, dans d'autres œuvres comme dans celle de Chrétien de Troyes mais également dans la mythologie celte avec l'enlèvement de Pryderi66.

Le motif du baiser au dragon appelé Fier baiser est tiré des légendes celtiques, plus particulièrement irlandaises comme Echtra mac nEchach Muigmedón (en français : Aventures des fils de Eochaid Mugmedón) mettant en scène Niall Noigiallach fils du roi Eochaid Mugmedón67. Afin de décider lequel des fils du roi Eochaid Mugmedón devait régner sur l'Irlande, on décide de les soumettre à différentes épreuves. Au cours d'une des épreuves de qualification, les fils du roi cherchent de l'eau. La source est gardée par une femme hideuse et repoussante. L'accès à l'eau est conditionné par un baiser à donner à la femme. Niall est le seul à le faire et il acquiert ainsi la souveraineté de l'Irlande. On retrouve le motif du Fier baiser dans d'autres œuvres médiévales comme au chapitre 11 du roman de Renaut de Beaujeu Le Bel inconnu dans lequel le héros embrasse un serpent afin de découvrir son nom et ses origines68. Dans le Lanzelet, le Fier baiser se déroule dans les vers 7817 à 804069. Le baiser qu'il donne à Elidia, une femme transformée en serpent, permet à Lanzelet de devenir le chevalier le plus courtois à la cour du roi Arthur.

On peut également retrouver le motif mythologique du cheval. La mère de Pryderi, Rhiannon a pour animal emblématique un cheval, tout comme la déesse gauloise Épona. La souveraineté royale est liée au mythe du cheval70.

 

 

Arrière-plan historique

 

 


L'empereur Henri VI a tenté comme ses prédécesseurs d'introduire le principe dynastique.

 

 

 

L'arrière-plan historique joue un rôle important dans le Lanzelet de Zatzikhoven. La première chose que l'on peut évoquer est une situation familiale propre à la période médiévale, celle du juvenis, c'est-à-dire du fils qui souhaite devenir seigneur et qui doit attendre d'hériter de son père71. Lanzelet n'a plus de père, il ne peut donc pas s'opposer à lui mais dans le roman, il n'arrête pas de conquérir de nouveaux fiefs : celui du forestier Galagandreiz, celui de Liniers de Limors, celui d'Iweret, dans une moindre mesure celui de Pluris puisqu'il en épouse la reine. Pourtant, il ne se fixera définitivement que lorsqu'il sera reconnu comme souverain légitime de Genewis, le royaume de son père.

Cette situation n'est pas sans rappeler celle de l'Angleterre sous le règne d'Henri II dont les fils font figures de juvenis, il ne faut pas oublier que le Lanzelet est l'adaptation d'un livre écrit dans la sphère anglo-normande. Henri II Plantegenêt règne donc à l'époque non seulement sur l'Angleterre mais sur un vaste territoire comprenant par exemple le Duché de Bretagne ou le Duché d'Aquitaine obtenu par son mariage avec Aliénor. C'est l'Empire Plantagenêt. Henri II a quatre fils : Henri, Richard, Geoffroy et Jean « Sans Terre », tous s'attendant à hériter tout ou partie des possessions de leur père. Henri II fait part de son intention de donner les châteaux de Chinon, Loudun et Mirebeau à son plus jeune fils Jean, comme partie de l'arrangement pour son mariage projeté avec Alice de Savoie. Henri est alors poussé à se rebeller par de nombreux nobles espérant un changement de pouvoir. Aliénor, qui s'était querellée avec son mari, se joint à cette cause. En 1173 commence alors une révolte des fils d'Henri II contre leur père, elle durera jusqu'à la signature de la paix de Montlouis le 30 septembre 117472.

Le Lanzelet étant une adaptation, Ulrich von Zatzikhoven y a vraisemblablement incorporé des éléments renvoyant au contexte historique allemand. On peut en effet y apercevoir de la propagande pour les Hohenstaufen. Depuis 1002, le roi d'Allemagne est élu par les Princes d'Empire. L'hérédité de la couronne n'est pas garantie73. Othon le Grand avait essayé d'introduire le principe dynastique en faisant élire son fils Othon II de son vivant. Cependant, du fait de la faible durée de vie des dynasties, le principe dynastique ne s'impose pas. Les empereurs qui suivront feront la même chose : Frédéric Barberousse avec Henri VI et Henri VI avec Frédéric II. C'est Henri VI qui règne sur l'Allemagne à l'époque présumée où le livre français a été écrit. La fin du Lanzelet débouche sur l'affirmation du principe dynastique, Lanzelet retrouvant la souveraineté de Genewis, ce que William H. Jackson interprète comme une « douce musique pour l'oreille des membres de la famille Hohenstaufen »74.

 

 

Réception de l'œuvre 

 


Florian Kragl livre dans son étude très détaillée du Lanzelet une représentation de la réception de l'œuvre au Moyen Âge. Celle-ci a connu un certain retentissement lors de sa conception75. Des personnages comme Iblis sont repris dans plusieurs autres œuvres médiévales comme Minnelehre de Johann von Konstanz ou encore dans le Königsteiner Liederbuch. Ulrich von Zatzikhoven est reconnu dans plusieurs catalogues de l'époque où il est présenté au même titre que d'autres auteurs comme Heinrich von Veldeke, Hartmann von Aue et Wolfram von Eschenbach76.

La recherche du XIXe siècle et du début du XXe siècle siècle a largement contribué à dévaloriser l'œuvre, ne voyant en elle qu'une superposition d'épisodes77 empruntés ici et là sans beaucoup de cohérence : l'accumulation des mariages, la disparition soudaine de certains personnages, etc78. Cela fait dire à certains que le Lanzelet n'est que l'« enchaînement (maladroit) d'histoires à l'origine indépendantes »79 comme Gustav Ehrismann, le premier à s'être confronté à la structure du roman80.

Ce n'est que dans les années 1970-1980 que le roman de Zatzikhoven retrouve un intérêt aux yeux des chercheurs qui reprennent leurs travaux d'analyse. On peut citer Rosemary Combridge et William Henry Jackson pour l'Angleterre, René Pérennec pour la France, Kurt Ruh et Florian Kragl pour l'Allemagne. Ernst Soudek est le premier à avoir fourni en 1972 une interprétation complète sérieuse de l'œuvre. L'une des directions que prend aujourd'hui cette nouvelle recherche est la place du Lanzelet au sein du cycle arthurien81.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hécate 15/03/2012 08:48


Mythes et Légendes du Cycle Arthurien ,toujours intéréssant . Bonne journée cher René :)

☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼