Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 14:20

Johnny Hallyday

Johnny Hallyday

Description de cette image, également commentée ci-après

Johnny Hallyday au festival de Cannes 2009

 

 

 

 

 

Nom Jean-Philippe Smet
Naissance 15 juin 1943 (69 ans)
Paris
Pays d'origine Drapeau de France France
Activité principale chanteur
Activités annexes acteur
Genre musical Rock, Blues, Ballade, Rock 'n' roll, Variété française, Rhythm and blues, Pop, Country
Instruments Guitare
Années d'activité Depuis 1960
Labels Vogue
Philips-Phonogram-Mercury-Universal
Warner
Site officiel johnnyhallyday.com
Entourage Læticia Hallyday
David Hallyday
Laura Smet
Eddy Mitchell
Sylvie Vartan
Nathalie Baye

Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, est un chanteur, compositeur et acteur français, né le 15 juin 1943 à Paris.

Avec plus de 50 ans de carrière, il est l'un des plus célèbres chanteurs francophones et l'une des personnalités les plus présentes dans le paysage médiatique français, où plus de 2 100 couvertures de magazines lui ont été consacrées1.

S'il n'est pas le premier à chanter du rock 'n' roll en FranceNote 1, il est le premier, en 1960, à populariser cette musique dans l'HexagoneCit. 1. Après le rock, il lance le twist et le mashed potato (en)2 et s'il lui fut parfois reproché de céder aux modes musicalesCit. 2, il les a toutefois précédées plus souvent que suivies. Les différents courants musicaux auxquels il s'est adonné, rock 'n' roll, rhythm and blues, soul, rock psychédélique, pop puisent tous leurs origines dans le blues et bien qu'interprète de nombreuses chansons de variété, de ballades, et parfois de country, le rock reste sa principale référence2.

Son apport à la scène française est important. D'abord décrié puis reconnu, il impose sa marque et transforme le tour de chant traditionnel en un véritable spectacle. En dehors des pays francophones, s'il ne parvint pas durablement, malgré plusieurs tournées à succès notamment en Amérique du SudCit. 3, à s'imposer auprès d'un large public, en revanche sa réputation d'homme de scène franchit les frontières.

Sa longévité au premier plan, comme ses prestations vocales et scéniques lui attirent la reconnaissance de ses pairs. De l'Alhambra en 1960 à aujourd'hui, en 181 tournées et 27 rentrées parisiennes, il a attiré plus de 28 millions de spectateurs, enregistré plus de 1 000 titres2, composé une centaine de chansons et vendu plus de 100 millions de disques3. Sa carrière est déjà récompensée par 40 disques d’or, 22 de platine, 3 de diamant et 8 Victoires de la musique, pour une discographie officielle qui compte 47 albums studio et 26 albums live.




Biographie

Enfance

Fils d'Huguette Clerc (1920-2006) et de Léon Smet (1908-89), Jean-Philippe SmetNote 2 naît le 15 juin 1943 à la cité Malesherbes à Paris. Il a huit mois lorsque son père quitte mère et enfant. Sa mère reprend une activité professionnelle et Jean-Philippe est recueilli par sa tante paternelle Hélène Mar4,Note 3, qui l'élève, aidée de ses filles Menen et Desta.

À 3 ans commence pour lui la vie d'enfant de la balle. Ses cousines sont des danseuses classiques et, à partir de fin 1946, il vit à Londres durant deux ans5. Desta épouse Lee Lemoine Ketcham, un danseur américain connu sous le nom de scène de Lee Halliday. Le trio, Desta, Menen et Lee, se produit à travers l'Europe jusqu'en 1949. Il devient duo et DestaNote 4 et Lee, se nomme alors « Les Halliday ».

Père de cœur, Lee Halliday le surnomme Johnny. Plus tard, au moment de choisir un nom de scène, c'est naturellement qu'il opte pour Johnny Halliday6. Il monte officiellement sur scène pour la première fois à Copenhague, où il chante La Ballade de Davy Crockett. Il a 11 ans et occupe la scène pendant les changements de costume du couple, en chantant des chants traditionnels français ou américains.

Inscrit à l'école des enfants du spectacle, Johnny suit des cours par correspondance, apprend la danse classique7 et le violon qu'il déteste et finit par échanger, au grand dam de ses aînés, contre une guitare8. Durant deux ans, où il vit à Genève, inscrit au conservatoire, il prend des cours de guitare avec le maître José de Azpiazu, avant que ce dernier, n'appréciant guère qu'il joue dans les rues des airs de cow-boy, ne le renvoie9.

Rentrée à Paris, la famille demeure dans le quartier de la Trinité. Johnny obtient divers petits rôles : il est figurant dans Les Diaboliques, tourne une réclame pour une marque de vêtements10, participe à la télévision à Martin et Martine (émission enfantine de Jean-Loup Berger), où il chante Dans les plaines du Far-West9. À 14 ans, Johnny découvre au cinéma avec le film Amour frénétique, Elvis Presley et le rock'n'roll. C'est une révélation et, persuadé d'avoir trouvé sa voie, il décide de devenir chanteur de rock'n'roll.

Débuts

Soutenu par ses proches, notamment par Lee Halliday, convaincu que cette musique peut s'imposer en France, ce dernier fait envoyer d'Amérique par sa famille des disques de rock. Ainsi Johnny fait son apprentissage de rockeur et devient possesseur d'une collection inédite de disques dont profitent de nombreux copains. Eddy Mitchell se souvient : « Johnny avait beaucoup de disques américains qu'on ne pouvait pas acheter en Europe, ce qui me permettait d'écouter tout ce que je ne pouvais pas écouter autrement, si bien qu'on passait souvent des après-midi et des soirées à écouter Presley, Bill Haley et des tas d'autres trucs qui n'étaient pas encore disponibles chez nous »11.

À partir de 1958, Johnny fréquente ce qui bientôt devient le lieu culte du rock français : le Golf-Drouot, d'Henri Leproux. C'est là qu'il retrouve d'autres copains, futurs confrères et concurrents : Long Chris, Dany Logan, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. Sur le tremplin, s'inspirant de ses idoles, il chante des reprises et adaptations françaises du répertoire américain en s'accompagnant à la guitare12. À l'Orée du Bois, durant les changements de costumes de Desta et Lee, Johnny chante Elvis, sous les sifflets du public. Dès le second soir, il est renvoyé13.

Accompagné par Philippe Duval, son premier guitaristeNote 5, il cherche à se produire dans divers club mais partout le scénario est identique : on le refuse ou il est remercié14. Il obtient ses premiers succès publics en chantant pour les G.I. dans les bases américaines13.

Le 30 décembre 1959, Johnny Halliday participe à l'émission radio Paris cocktail de Pierre Mendelssohn, avec en vedette Colette Renard. Il chante Viens faire une partieNote 6 et est remarqué par Jil et Jan, deux auteurs-compositeurs enthousiasmés par sa prestation, qui le présentent à Jacques Wolfsohn de la maison de disques Vogue15.

Les années Vogue (1960-1961)

Le 16 janvier 1960, Johnny Halliday signe un contrat avec VogueNote 7. Son premier disque, le super 45 tours T'aimer follement – chanson précédemment chantée par Dalida – sort le 14 mars. Sur la pochette son nom est par erreur orthographié avec deux y, orthographe qui sera définitivement adoptée16. L'accueil des radios est très défavorable voire franchement hostile. Ainsi sur Europe no 1, Lucien Morisse, (très intime à la ville avec Dalida)17, casse le disque en direct à l'antenne et déclare : « C'est la première et la dernière fois que vous entendez Johnny Hallyday »18. Face à cette quasi-unanimité contre lui, Daniel Filipacchi avec Salut les copains, est un solide soutien.

En avril, le chanteur obtient son premier contrat professionnel de 500 nouveaux francs et se produit, les 16 et 17, au Cabaret l'Escale de Migennes. Le lendemain, parrainé par Line Renaud, il fait sa première télé dans L'École des Vedettes d'Aimée Mortimer. Elle le présente comme un chanteur d'origine américaine19 – plus tard, sur les conseils de Charles Aznavour, Johnny rétablira la vérité sur ce demi-mensonge20. Il chante Laisse les filles en jouant de la guitare tout en se roulant par terre, ce qui défraie la chronique mais aussi dope les ventes du disque qui, de trente mille exemplaires déjà vendus, passent en quelques jours à cent mille21.

Souvenirs, souvenirs, son nouvel EP offre au chanteur son premier succès, tandis que son impresario Georges Leroux lui décroche de nombreux galas. Johnny est engagé en première partie de la tournée de Sacha Distel, avant de se produire durant l'été au casino de Juan-les-Pins. Durant cette tournée, on assiste aux premiers mouvements de foule. Ses prestations sont marquées par de nombreuses mini-émeutes, émaillées de multiples dégradations par ses admirateurs.[réf. nécessaire] La presse, unanimement hostile, parle d'hystérie collective pour dépeindre l'ambiance de ses galas22.

En septembre, durant trois semaines, à l'Alhambra, il est programmé en vedette américaine de Raymond Devos. Son jeu de scène divise une fois de plus le public. Au balcon, si les plus jeunes sont enthousiastes et le lui font savoir avec véhémence, en revanche, au parterre, les aînés indignés le huent. Le tollé est tel que la direction veut supprimer Johnny du programme. Raymond Devos s'y oppose et Hallyday termine son engagement23. À l'automne, sort son premier 33 tours 25 cm Hello Johnny.

Le 13 février 1961, dans une ambiance survoltée et explosive où bagarres et arrestations sont nombreuses24, il chante au premier festival international de rock organisé au Palais des Sports de Paris. L'évènement, qui lance véritablement le rock en France25, est gravé sur le disque Johnny et ses fans au festival de Rock'n'Roll. Vraisemblablement il s'agit du premier album live de rock au monde, si ce n'est qu'il est enregistré en faux live et de facto devient le premier faux live de l'histoire internationale du rock26.

En cette époque, le marché du disque est dominé par les vinyles 25 cm et les Maxi 45 tours et la publication d'un 33 tours 30 cm témoigne de la notoriété d'un artiste et de sa reconnaissance27. C'est ainsi qu'Hallyday voit confirmé son récent statut de vedette, avec la sortie de son premier album Nous les gars, nous les filles. Pour autant un profond désaccord oppose Vogue et le chanteur. Désormais, Johnny n'est plus seul en France sur le marché du rock et la concurrence est rude, notamment celle du groupe Les Chaussettes noires. Aussi demande-il davantage de musiciens et des arrangements plus sophistiqués, avec saxophones et claviers. La réponse est « Tu fermes ta gueule et tu chantes », ce à quoi il réplique : « Je ne vois pas comment je peux chanter en fermant ma gueule » et part pour ne plus revenir28.

Johnny Hallyday a 18 ans, est professionnel depuis à peine plus d'un an, a enregistré 35 chansons et a déjà vendu un total de 1 673 000 disques29, quand sur fond de procès avec Vogue, il signe chez Philips le 19 juillet 1961. Johnny Stark devient son nouvel imprésario, tandis que Vogue sort un troisième et dernier 25 cm, Tête à tête avec Johnny Hallyday.

L'idole (1961-1964)

Alors que de nombreux incidents parsèment toujours ses apparitions et que plusieurs villes (Biarritz, Bayonne, Strasbourg, Cannes...) lui ferment leurs portes, Johnny enregistre, aux studios Fontana à Londres, son premier disque Philips Viens danser le twist qui sort le 20 septembre. Le jour même, et jusqu'au 9 octobre, il est le premier artiste de sa génération à se produire en vedette à l'Olympia de Paris, où il lance le twist en France.

Pour Noël, sort l'album Salut les copains, titre qui se veut un clin d'œil reconnaissant à la célèbre émission radio. Retiens la nuit s'impose particulièrement et marque sa carrière. Si elle n'est pas la première chanson douce du rockeur, écrite par Charles Aznavour et Georges Garvarentz elle fait date et lui vaut un regard des critiques plus clément. Si son jeu de scène et les débordements que provoquent ses apparitions publiques sont toujours dénoncés, on souligne aussi à présent, ses qualités vocales et son talent d'interprète30. Désormais, il alternera chansons rythmées et chansons sentimentales, suivant en cela le conseil de Charles Aznavour, chanteur lui aussi contesté à ses débuts31  (25 cm Retiens la nuit).

Au printemps 1962, il enregistre à Nashville, l'album Sings America's Rockin' Hits, chanté entièrement en anglais. Jamais encore un tel disque n'a été réalisé à l'attention du public français, alors peu enclin aux chansons en langues étrangères et si il ne bouleverse pas les ventes, l'opus obtient un réel succès d'estime et est distribué dans de nombreux pays32 (Japon, Royaume-Uni, États-Unis...). En avril, Johnny reçoit son premier disque d'or pour Let's Twist Again (en), avant de retourner aux États-Unis pour une tournée de promotion, où il participe à plusieurs émissions dont le Ed Sullivan Show33.

Les succès s'enchaînent : Laissez-nous twister, Pas cette chanson (extraits de Madison Twist) Elle est terrible (extrait de l'album Les bras en croix) et surtout L'idole des jeunes (extrait du 25 cm éponyme). Désormais, l'appellation lui colle à la peau et c'est nanti de ce nouveau titre, qu'il investit l'Olympia du 25 octobre au 12 novembre. Sur le titre La bagarre, (adaptation de Trouble d'Elvis), il se met en scène dans une rixe avec des voyous et sur I Got a Woman, à genoux devant sa guitare, il mime la scène finale de La Fureur de vivre. Ce second Olympia est un nouveau succès public et les critiques soulignent d'évidentes qualités scéniques. (Johnny à l'Olympia)

Début 1963, il chante au Palladium de Londres, puis s'envole pour le Liban pour une série de galas. Arrivé à Beyrouth, on lui annonce que sa venue crée des troubles politiques et que les représentations sont annulées. Indésirable, il rentre en France, où l'incident fait débat à l'Assemblée nationale34.

Pour le premier anniversaire du magazine Salut les copains, Europe no 1 organise, le 22 juin, un concert gratuit place de la Nation, réunissant plusieurs jeunes artistes, dont Johnny Hallyday. Alors que quelques milliers de personnes sont annoncées par une presse railleuse qui prédit un fiasco, l'évènement en rassemble près de deux cent mille. Le retentissement est considérable. La presse relève les dégradations, les interpellations de blousons noirs par la police, mais constate aussi la montée irrésistible de la jeunesse vers sa propre libération. Le Monde publie un long article du sociologue Edgar Morin, intitulé « Le temps des Yéyés ». Pour la première fois le mot est lancé et s'impose de facto pour qualifier cette génération et ses idoles en raisons des nombreuses onomatopées qui parsèment leurs chansons.

À ce propos, avec Da dou ron ron, Johnny obtient un nouveau succès, qui de toute sa carrière, est celui qui reste le plus longtemps classé no 1 dans les Hit parade35 (25 cm Da dou ron ron).

La tournée d'été toujours mouvementée crée une nouvelle polémique après son passage à Trouville, où en ce 14 juillet il interprète La Marseillaise ; ce qui lui vaut les foudres des anciens combattants qui l'accusent de l'avoir chantée en rock. L'initiative fait scandale et L'incident est commenté au journal télévisé du soir36.

Le chanteur est en vedette dans le film D'où viens-tu Johnny ?. Pour moi la vie va commencer et Ma guitare, extraits de la BOF éponyme, sont, à l'automne deux énormes succès.

Début 1964, sort le 25 cm Les guitares jouent enregistré avec son nouveau groupe Joey and the Showmen, où pour la 1e fois avec Quand je l'ai vue devant moi il chante les Beatles37 et donne dans le country-blues avec Excuse-moi partenaire'.

Le succès, tant public que critique, est au rendez-vous de son 3e Olympia, où il se produit du 6 février au 15 mars. (Johnny Hallyday Olympia 64) Il donne encore quelques galas en province, à l'issue desquels il clos provisoirement sa carrière, pour être incorporé, le 8 mai, au 43e régiment d'infanterie de marine d'Offenbourg,(Le chanteur a bénéficié d'un report d'une année afin de pouvoir honorer tous ses engagements).

Enregistré avant son incorporation, Johnny, reviens ! Les Rocks les plus terribles, sort début juillet. Entièrement rock'n'roll, l'album propose des adaptations de standards américains38.

L'armée profite du passage dans ses rangs pour dix-huit mois de la célèbre recrue, pour tourner des petits films de propagande bon enfant, à l'attention de la jeunesse, ainsi que quelques émissions de variétés réalisées en direct de la caserneNote 8, et à la condition qu'il pose en tenue militaire sur les pochettes de disques, il obtient l'autorisation de poursuivre ses enregistrements. C'est durant cette période qu'il grave l'un des ses plus grands succès, Le Pénitencier, extrait du 25 cm éponyme.

Période difficile, errances musicales et reconquête (1965-1969)

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan se marient le 12 avril 1965, à Loconville, envahie pour l'occasion par le public et la presse.

L'album Hallelujah sort le 9 juillet. S'il est toujours militaire, c'en est fini des poses en tenue réglementaire et sur la pochette Hallyday apparaît guitare à la main, vêtu d'un blouson et d'un blue-jeans. Libéré le 20 août, le chanteur reprend aussitôt ses activités et le 28 il est sur la scène du casino de Juan-les-Pins. En novembre sort un second album Johnny chante Hallyday qu'il a entièrement composé et qui marque le début d'une longue collaboration artistique avec son ami Long Chris.

Le chanteur se produit à partir du 18 octobre à l'Olympia, durant plus d'un mois. Musicalement Hallyday évolue vers le rhythm and blues, son tour de chant est entièrement renouvelé et les anciennes chansons sont expédiées en un medley qui ouvre le récital. Le public quelque peu dérouté, ne retrouve pas le copain Teneager et son retour laisse une impression mitigée.

 

 

 

Johnny_Hallyday_%281965%29_by_Erling_Man
magnify-clip.png
Johnny Hallyday en concert en 1965.

 

 

 

 

 

En ce début d'année 1966, plus rien ne semble aller pour lui : ses ventes de disques connaissent une forte baisse et multipliant les galas, il ne joue pas toujours à guichet fermé39. En cette période difficile, Hallyday se produit dans plusieurs pays étrangers, notamment en Europe de l'Est.

C'est alors qu'arrive un nouveau chanteur Antoine qui avec sa chanson Les élucubrations d'Antoine, connait un succès fulgurant et, propose au gré des paroles d'enfermer Johnny dans une cage à Médrano. Peu après, Hallyday réplique avec le titre Cheveux longs et idées courtes qui connait un succès égal.

Johnny, en août, enregistre un nouvel album à Londres. Il y fait la connaissance de Noel Redding et Jimi Hendrix, qu'il contribue à faire connaître en les engageant dans sa tournée. Une plaque commémorative au Novelty de la rue Chartraine à Évreux, évoque le premier concert de la toute première tournée d'Hendrix le 13 octobre 1966, en première partie de Johnny Hallyday.

Si professionnellement cela va mieux, il n'en est pas de même côté vie privée. Alors que son fils, David naît le 14 août, lui chante à Milan. Le lendemain, pour quelques heures il est au chevet de Sylvie, puis s'envole pour Venise, où il se produit le soir même. La presse se fait l'écho d'une séparation imminente. Le 10 septembre, Johnny doit chanter à la fête de l'Humanité ; Épuisé par le rythme des galas et profondément déprimé, à quelques heures de la représentation, il fait une tentative de suicide et est hospitalisé d'urgence40 C'est dans ce contexte, que Philips sort le titre Noir c'est noir, qui devient un énorme tube (le plus important depuis Le Pénitencier).

Après quelques semaines de convalescence, à l'occasion d'un Musicorama Johnny chante à l'Olympia le 18 novembre, accompagné par une nouvelle formation les Blackburd que dirigent le guitariste Mick Jones et le batteur Tommy Brown. C'est un Johnny nouveau qui apparaît, son récital, sur des sonorités pop et rhythm and blues, est totalement inéditNote 9, son jeu de scène est renouvelé, son chant aussi. Désormais Hallyday « donne de la voix » et à force de débauches d'énergies, il emporte l'adhésion. Cette représentation à l'Olympia relance totalement sa carrière.

Le lendemain, l'album La Génération perdue est commercialisé. Ce disque, qui regorge de hits et de titres pour la scène demeure l'un des plus importants de sa productionCit. 4. L'année s'achève sur un autre grand succès Si j'étais un charpentier.

Enregistrée à Londres en décembre, avec la participation de Jimi HendrixNote 10, l'adaptation de Hey Joe est un nouveau tube pour Hallyday au printemps 1967.

La séparation entre Sylvie et Johnny n'est plus d'actualité et le couple se produit à l'Olympia du 15 mars au 16 avril. Johnny assure la seconde partie et débute son tour de chant avec Les coups, qu'il entame depuis les coulisses, le son allant crescendo à mesure qu'il avance vers la scène. Côté orchestration, priorité est donnée aux cuivres sur des tonalités très Soul music41. Pour le final, Sylvie et Johnny reprennent en duo Je crois qu'il me rend fou. (Olympia 67) Fort de ce succès, le couple entame une tournée sud américaine de plusieurs semaines.

'Amour d'été, adapté d'un classique d'Elvis PresleyNote 11 et Aussi dur que du bois sont les titres forts du nouvel album Johnny 67, qui confirme son orientation vers la Soul music.

À l'automne, avec San Francisco et Fleur d'amour et d'amitié imposées par sa maison de disques, le rockeur cède à la mode hippie, alors que Mon fils et Psychedelic - titre sur lequel joue le guitariste Jimmy PageNote 12 - complètent ce nouvel EP.

Europe no 1 lui consacre, le 14 novembre, un Musicorama exceptionnel organisé au Palais des Sports de Paris. 450 projecteurs et 800 phares de voitures dressés tel un mur au fond de la scène servent de décors. Pour la première fois, il utilise des écrans sur lesquels sont projetés une multitude d'images disparates. Le récital très contrasté alterne séquences peace and love et rock psychédéliques et violents. Johnny quitte la scène après un Lucille déchaîné, et s'effondre au bord de la syncope dans la voiture qui l'emporte42. La presse française et internationale commente largement la prestation d'Hallyday qui acquiert ses galons de bête de scèneCit. 5. (Johnny au Palais des Sports).

À ce moment de sa carrière, un constat s'impose. Depuis deux ans, Johnny Hallyday est de toutes les influences musicales de l'époque : rhythm and blues, musique pop, musique soul, rock psychédélique et il n'a plus enregistré de rock 'n' roll depuis Rock'n'Roll musique, (album Hallelujah), et (bien qu'il ait repris à la scène le classique de Little Richard Lucille), il faut attendre l'album Rêve et amour et la chanson Cours plus vite Charlie pour qu'il y revienne furtivement43.

En 1968, Johnny confirme ses errances musicales tous azimuts, avec plusieurs Maxi 45 tours, qui précèdent la sortie, en juin, de son 9e album studio Jeune Homme, avec lequel il poursuit sa période psychédélique qu'il parachève avec l'emblématique album Rêve et amour qui paraît en octobre. La pochette du disque mi-photo mi-dessin), est fortement influencée par celle de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles. Johnny y apparaît vêtu d'une tunique couverte de médaillons aux effigies de nombreuses personnalités de la chansons, du cinéma, de la politique... Les titres Entre mes mains, Fumée et Cours plus vite Charlie, s'imposent au public. Ce dernier est l'unique reprise d'un disque qui initialement devait être enregistré en anglais44.

En concert à Johannesburg, ébloui par un projecteur, Johnny chute dans la fosse d'orchestre et se fracture un pied. Il termine malgré tout la représentation et c'est dans le plâtre, qu'il honore chacun de ses engagements en Afrique du Sud. Contre l'avis des médecins, il fait de même en France, jusqu'à ce que victime d'un malaise, il s'effondre sur la scène du Palais d'hiver de Lyon. Cet incident l'oblige à plusieurs semaines de repos forcé, durant lesquelles il travaille avec Mick Jones et Tommy Brown à la formation d'un nouveau groupe45. En février 69, l'artiste remarque au Golf-Drouot le guitariste Jean-Pierre Azoulay, qui très vite intègre la formation et va fortement marquer le « son Hallyday  » au cours les années à venir45,Note 13.

Johnny Hallyday reprend la scène, d'abord au Canada, puis en France, où il rode son nouveau tour de chant46, avant de se produire au Palais des Sports de Paris du 26 avril au 4 mai. L'artiste évolue sur plusieurs scènes, reliées à la principale. Sur l'une d'elle, il interprète Caché derrière mes poings en tenue de boxeur sur un ring, au milieu duquel, il effectue entre deux couplets un ballet dédié au « noble art », chorégraphié par l'américain Lester Wilson, adversaire de Johnny. Que je t'aime alors inédite fait grosse impressionNote 14 et compte parmi les moments forts du tour de chant. 100 000 spectateurs assistent à ce qui est véritablement son premier « grand » spectacle qualifié par le magazine Rock & Folk de « show de l'an 2000 »47.. (un live nommé Que je t'aime sort en novembre).

Communément appelé Rivière… ouvre ton lit, un nouvel album très blues-rock, pour lequel il s'est entouré de nombreux musiciens anglais, notamment Peter Frampton et Steve Marriott, sort en mai. Si le disque offre au chanteur nombre de chansons pour la scène, seul Je suis né dans la rue accède au rang de tube et devient un classique de son répertoire.

La chanson Que je t'aime diffusée en 45 tours en juin, obtient un grand succès et demeure l'une des plus célèbres de son interprète. Sa tournée d'été bat des records d'affluence48 et Que je t'aime déclenche d'authentiques scènes d'hystérie et nombre d'évanouissements. Le show achevé, Hallyday est très souvent évacué en car de police pour échapper à l'enthousiasme des fans49.

 

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by CHOMOLANGMA - dans ARTS-Musique
commenter cet article

commentaires

☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼