Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 14:04


Ses relations avec l'Antiquité


Johan Maurits était non seulement un grand homme de guerre mais aussi un connaisseur de l'Antiquité. Il était lié avec le fameux philosophe Juste Lipse, apprécié des intellectuels hollandais pour sa connaissance des grands écrivains latins. En 1605 il travailla à une traduction de Sénèque.

La dispute au sujet de Clèves

En raison de leur amitié le prince électeur chargea Johan Maurits d'intervenir en médiateur entre la noblesse de Clèves et lui. Il y réussit assez bien, mais il s'avéra difficile de faire s'entendre les parties et il surgit parfois des tensions entre le prince et son stadhouder.

Le point le plus critique fut atteint en 1655, quand Frédéric Guillaume envoya à Clèves sa belle-mère Amalia van Solms, veuve de Frédéric Henri, le preneur de villes, pour négocier avec les États de Clèves et de Mark. Cet affront brouilla définitivement les rapports entre Amalia et Johan Maurits, alors qu'autrefois il existait entre eux deux des relations chaleureuses, et dont les ragots du temps jugeaient quelquefois qu'elles allaient trop loin.

Johan Maurits a bien donné sujet à ces médisances, car il resta longtemps sans se marier ce qui était assez frappant chez un noble ayant des aspirations dynastiques. Ces aspirations, il leur avait laissé libre cours au Brésil et par la suite, pendant le reste de sa vie, il essaya de les concrétiser à Clèves.

Sa politique

Il appliqua une politique de tolérance religieuse. Lui-même était calviniste, mais les catholiques purent continuer à habiter Clèves et même les juifs y furent admis. Par ailleurs il se mit tout de suite à transformer l'aspect extérieur de la ville et fit venir pour cela à Clèves sa vieille connaissance Jacob van Campen. Dans son palais de Freudenberg et à d'autres endroits autour de la ville, dans les forêts déjà existantes, Johan Maurits fit créer de superbes parcs classiques avec canaux, fontaines et avenues se croisant en étoiles.

Le stadhouder protégea la culture, la science et les arts. Depuis la dernière guerre mondiale, la plupart de ses constructions, de ses bâtiments administratifs et aussi de ses propres résidences ne sont plus qu'un souvenir, mais le superbe parc au pied du Sternberg est resté dans toute sa gloire. Il subsiste encore une avenue bordée de tilleuls, la fameuse Nassauerallee. Peu après son installation Johan Maurits avait commandé aux Pays-Bas 600 tilleuls et les avait fait planter tout au long d'une avenue rectiligne. Le prince en fut tellement impressionné qu'il voulut en avoir l'identique à Berlin, et ce fut Unter den Linden. Le Tiergarten, lui aussi, a été inspiré des parcs de Clèves.

Le mariage de Frédéric-Guillaume

Il va de soi que la princesse palatine Louise Henriette de Nassau y a joué elle aussi un rôle important. Louise Henriette était une fille de Frédéric-Henri d'Orange-Nassau et elle avait fait connaissance avec Frédéric-Guillaume au moment où il était à la cour de La Haye, mais à ce moment-là elle n'était encore qu'une petite fille. Après qu'on lui eut refusé la main de la fille du roi de la Suède, Frédéric-Guillaume épousa son amour de jeunesse, Louise Henriette, au palais de Noordeinde. Les premières années le couple habita Clèves où se trouvait Johan Maurits mais par la suite, il passa la plus grande partie du temps à Berlin. La princesse hollandaise fit bâtir par ses propres architectes le château d'Oranienburg et importa ainsi le classicisme hollandais dans le Brandebourg. Johan Maurits conseilla le prince quand il fallut choisir des architectes, des maçons, des peintres, des sculpteurs et des ouvriers pour la cour de Potsdam.

La modernisation

Johan Maurits fit entrer la Prusse à marche forcée dans la modernité. En 1671 Frédéric-Guillaume ouvrit ses portes aux Huguenots qui, avant même la révocation de l'Édit de Nantes, commençaient à fuir la France. C'était d'ailleurs son intérêt personnel de faire venir chez lui des intellectuels et des ouvriers de l'Europe occidentale. Il en alla de même pour les juifs qui purent s'établir en Prusse moyennant le paiement d'une somme d'argent. Le prince agit ainsi d'après l'exemple du régime de tolérance de Johan Maurits au Brésil. Huguenots et juifs allèrent surtout habiter à Berlin où les étrangers finirent par constituer le quart de la population.

L'intermède colonial

Frédéric-Guillaume comprit qu'il fallait une flotte à la Prusse parce que,située sur la Baltique, elle était régulièrement menacée par la Suède ; il y allait aussi de la gloire du pays. Il alla même si loin dans son désir d'imiter les autres qu'il fonda une colonie en Afrique. Johan Maurits s'en était fort bien occupé au Brésil. Mais la Prusse n'était pas une nation maritime, même si Frédéric-Guillaume commanda des dizaines de navires aux Provinces-Unies. La compagnie prussienne d'Afrique ne devait jamais rapporter et, finalement, Groß-Friedrichsburg sur la côte de Guinée fut vendu aux Hollandais.

À la requête du prince, Johan Maurits fut élevé en 1652 à la dignité de « prince » d'empire et la même année il devint grand-maître de l'ordre protestant des Johannites dans le bailliage de Brandebourg. La fonction était honorifique, mais la tâche n'enthousiasma pas moins « le Brésilien » et il commença tout de suite à construire un nouveau quartier général à Sonnenberg, dans l'actuelle Pologne. De plus, il continua à entretenir des relations avec les Provinces-Unies où il avait conservé des fonctions militaires.

Au printemps 1657, un grand cortège partit de Clèves. C'était le prince Johan Maurits qui allait à Francfort accompagné de centaines de nobles, de soldats, de domestiques et de fonctionnaires de sa suite dans des dizaines de carrosses rutilant d'or et d'argent et peints d'orange et de vert. Johan Maurits avait été choisi par le prince pour l'y représenter et voter en son nom afin de désigner le nouvel empereur d'Allemagne et le 5 août 1658 il assistait au couronnement de cet empereur, Léopold 1er.

Dans les années 1650, ses relations avec les Provinces-Unies se refroidirent avec la première époque où il n'y eut plus de stadhouderat (1650 - 1672). Plus tard cependant on fit appel au stratège qu'il était.

La guerre aux Pays-Bas

En 1665, il conduisit les troupes du prince contre « Bernard les Bombes », l'évêque de Munster. À cette occasion, avec quelques autres cavaliers, il tomba depuis un pont à Franeker. C'était par un mois de janvier glacial, mais il s'en sortit vivant. Tout de suite un culte d'action de grâces fut célébré dans l'église réformée de Franeker. Johan Maurits mit tout de même des mois à s'en remettre ; il avait vu la mort de près.

En 1668, il fut de nouveau feld-maréchal alors que la guerre contre la France était imminente et en 1672, l'année terrible, il fut le principal conseiller de Guillaume III. Les relations étroites qu'avait Johan Maurits à la fois avec le prince et le stadhouder hollandais faisaient de lui l'intermédiaire naturel entre les Provinces-Unies et la Prusse. Il y eut bien quelquefois des tensions, mais jamais on ne s'approcha d'une guerre. Frédéric-Guillaume et Johan Maurits étaient des soldats expérimentés et courageux, mais ils savaient justement ce qu'était la guerre et ils firent de leur mieux pour l'éviter. La Prusse était un État, ce n'était pas un pays, elle était composée de plusieurs parties situées entre les Provinces-Unies et la Lituanie. C'est pour cela qu'il lui fallait une armée de métier, et non un ramassis de mercenaires comme c'était l'habitude ; la situation géographique ne le permettait pas. Frédéric-Guillaume se constitua une armée qui finit par atteindre 24.000 hommes, ce qui intimidait la plupart des ennemis.

Une armée d'une telle taille n'était possible pour un petit État que grâce à une fiscalité bien organisée. Les junkers, la noblesse du pays, finirent par donner leur accord. Mais ceux qui percevaient les impôts durent se montrer incorruptibles. Ce fut alors que naquit le fonctionnaire prussien. Là également, Johan Maurits donna ses conseils. À Clèves lui aussi insista toujours sur l'honnêteté des fonctionnaires et, là où l'on y manquait, sa colère était terrible.

Décès

Le « Brésilien » mourut en décembre 1679, à Berg en Dal tout à côté de Clèves. Il ne s'était jamais marié. À ce moment-là la ville était occupée par les troupes françaises qui avaient d'ailleurs traité Johan Maurits avec respect. Il fut d'abord enterré dans le parc, puis par la suite dans son propre comté de Siegen. Quand son ami Frédéric-Guillaume mourut, neuf ans plus tard, après un règne de près de cinquante ans, on l'appelait « le grand prince » dans l'Europe entière et la Prusse comptait bien un million d'habitants.

  .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼