Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 09:32


Répercussions au niveau international

.


Menelik II représenté à la bataille d'Adoua dans Le Petit Journal (1898).
.

« Défaite italienne en Abyssinie, après un combat désespéré ils [les Italiens] ont été finalement vaincus par une adversité implacable » : c'est ainsi que la une du New York Herald Tribune annonce, dès le 3 mars 1896, la nouvelle de la victoire éthiopienne[57] qui est également arrivée en Europe puis dans le reste du monde : Adoua est un des rares faits historiques qui met l'Éthiopie au centre du monde[74]. Les réactions sont évidemment différentes selon les intérêts nationaux, toutefois, la dimension « raciale » de la bataille lui donne un aspect particulier ; pour Bahru Zewde, la bataille d'Adoua anticipe de près d'une décennie la victoire du Japon contre la Russie en 1905[74], Paul B. Henze fait également ce parallèle estimant par ailleurs que « ces défaites furent le début du déclin de l'Europe comme centre de la politique mondiale »[75]. Bien que certains pays, tels que la Russie alors pro-abyssinienne[57] et la France alliée de Menelik II, se réjouissent de la victoire éthiopienne, l'Occident a quand même du mal à accepter une « défaite de Blancs face à des Noirs »[76]. Harold Marcus décrit comment l'Occident tente de justifier, par le sophisme[76], la défaite italienne :

« Puisque le racisme ne pouvait permettre aux Occidentaux de reconnaître que des hommes noirs pouvaient vaincre des Blancs, les Européens découvrirent soudainement que les Éthiopiens étaient des Caucasiens devenus Noirs par leur exposition au soleil équatorial. Alors qu'auparavant les Éthiopiens étaient comme leurs frères africains des paresseux, ignorants et décadents, ils sont subitement devenus énergiques, éclairés et progressistes. [...] Menelik, précédemment considéré comme un roitelet barbare, devint l'incarnation des vertus monarchiques, plein de sagesse et de sagacité. [...] L'armée éthiopienne, jusqu'alors composée d'une foule de lâches, fut tout à coup présentée comme une force magnifique de tireurs héroïques[77]. »

.
L'anniversaire de la bataille d'Adoua relatée dans La Vie Illustrée du 1er avril 1904.
.

L'Empire éthiopien est devenu, au même titre que des pays tels que l'Iran ou le Japon, une des « anomalies acceptées dans un ordre mondial impérialiste »[76]. L'attention portée à l'Empire de Menelik II se traduit par l'arrivée de missions diplomatiques de France, de Grande-Bretagne, de l'Empire ottoman, de Russie et des mahdistes du Soudan[63]. C'est néanmoins parmi les peuples africains colonisés et les Afro-américains que la victoire éthiopienne suscite le plus d'enthousiasme[74]. Le mouvement religieux de l'Ethiopianism trouve en cette victoire une réalité contemporaine à une croyance basée sur des temps passés[74]. La bataille affecte plusieurs générations puisque 40 ans plus tard, lors que l'Italie déclenche une nouvelle guerre, de nombreuses églises dénommées « Abyssinienne » ou « Copte » font leur apparition parmi les communautés afro-américaines et d'importants fonds sont levés afin de venir en aide à l'Empire éthiopien[73].

Le pays attire des intellectuels noirs d'outre-mer : le Haïtien Benito Sylvain, un des premiers apôtres du panafricanisme, est venu plusieurs fois en Éthiopie entre 1889 et 1906[78]. Un Afro-américain d'origine cubaine, William H. Ellis, visite lui aussi l'Éthiopie en 1903 et en 1904 pour exposer divers projets de développement économique et d'établissement d'Afro-Américains[79]. En 1911, l'écrivain de la Gold Coast J.E Casely Hayford publie l'un des premiers livres d'un intellectuel africain en langue anglaise, Ethiopia Unbound, avec la dédicace suivante : « Aux fils de l'Éthiopie du monde entier »[80].

Représentations artistiques de la bataille

Des divers domaines artistiques, la peinture est celui où la bataille est le plus évoquée. Les représentations de la bataille sont nombreuses et les premières peintures sont réalisées immédiatement après la bataille ; rapidement de nombreuses œuvres ornent les églises les plus importantes d'Éthiopie. Les artistes ne signent pas ou très rarement leurs œuvres, ils considèrent cela comme un « acte d’arrogance impardonnable »[81] ; ainsi, de nombreuses peintures sont anonymes. Plusieurs représentations sont étudiées par Richard Pankhurst qui est parvenu à les diviser en trois catégories[Note 14] :

  • les premières peintures : de 1896 aux années 1920 ;
  • les peintures des années 1920-1930 ;
  • les peintures contemporaines : de la Libération à nos jours.

Les peintures sont influencées par la tradition éthiopienne, le pouvoir politique en place et les idéologies dominantes. Divers éléments sont présents dans la quasi-totalité des œuvres: un no man's land vertical et l'absence de grands vides. En ce qui concerne la représentation des armées, les Éthiopiens, les « bons », sont presque toujours à gauche et vus de face alors que les Italiens, les « mauvais », sont à droite et de profil ; néanmoins, diverses exceptions existent autour de cette règle.

Les premières peintures : de 1896 aux années 1920

Les premières peintures sont réalisées durant le règne de Menelik II, dès les lendemains de la victoire ; les deux principaux artistes de la période sont Aleqa Heruy et Aleqa Eleyas, « peintre officiel du gouvernement »[81]. Les règles traditionnelles sont rigoureusement respectées : les troupes de Menelik se situent à gauche, la place réservée aux « bons », et sont peintes de face ; à l'opposé, à droite (le côté des « mauvais »), les Italiens sont représentés de profil, conformément à la tradition liturgique éthiopienne. Néanmoins, les bataillons érythréens, bien que combattant pour l'ennemi, sont vus de face, prouvant ainsi que les artistes les considèrent malgré tout comme Éthiopiens ; un no man's land vertical sépare les deux armées. Le drapeau éthiopien est déjà présent, en revanche, la forme rectangulaire n'est popularisée que vers la fin du règne du Negusse Negest, c'est sous forme de fanion qu'il est initialement visible.

Menelik II reste le personnage principal des œuvres, presque toujours placé en haut à gauche à cheval, parfois avec une couronne, parfois un chapeau. Son épouse, Taytu Betul tient le second rang. Souvent, un voile lui recouvre le visage ; sur une des peintures, aujourd'hui à la Smithsonian Institution, on peut lire une inscription à ses côtés : « Impératrice Taytu, Lumière d'Éthiopie » (en amharique : እቴጌ ጣይቱ ብርሃን ዘ ኢትዮጵያ). La bataille s'étant déroulée le jour de la Saint-Georges d'après le calendrier éthiopien, un troisième personnage est représenté : saint Georges qui apparaît en haut, au centre, à cheval et se dirigeant vers les Italiens.

Les peintures des années 1920 à nos jours

Suite à l’importance croissante prise par Tafari Mekonnen dans la vie politique éthiopienne à partir de 1920, et plus encore dans les années qui suivent son accès au pouvoir en 1930, les représentations de la bataille vont subir diverses modifications. Ras Mekonnen, père du Negusse Negest Haile Selassie, qui sur certains des tableaux ressemble fortement à son fils, commence alors à occuper une place grandissante. Menelik II perd sa place de personnage central tout comme Taytu, désormais véritable guerrière participant entièrement à la bataille. Les drapeaux éthiopiens ont sur toutes les œuvres une forme rectangulaire. La règle du no man's land vertical semble avoir disparu, les troupes sont parfois disposées en diagonale ; par ailleurs, les soldats éthiopiens originaires du sud sont vus de profil, probablement parce qu'ils ne sont pas chrétiens. Saint Georges est quant à lui toujours plus imposant.

Après l'Occupation, les œuvres sont marquées par le patriotisme éthiopien et l'unité nationale : saint Georges est à cheval sur un arc-en-ciel aux couleurs nationales, les commandants venant de toutes les régions de l'Empire sont clairement reconnaissables. Les drapeaux éthiopiens envahissent la totalité des tableaux ; sur une des œuvres, on lit à côté de Taytu : « Impératrice Taytu Arbegna d'Éthiopie » (en amharique : እቴጌ ጣይቱ የኢትዮጵያ አርበኛ), le terme d'Arbegna désigne un résistant éthiopien mais également un patriote. Menelik change également de position, il ne s'implique plus totalement dans l'affrontement mais reste plutôt au loin en tant qu'observateur. Enfin, Ras Mekonnen garde sa place centrale ; sur un tableau on remarque qu'il porte le titre de Leul-Ras, un titre attribué par son fils à titre posthume.
.

  .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼