Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 07:54

Alabama

Alabama
Blason de Alabama
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec l'Alabama en rouge.SurnomThe Heart of Dixie, The Yellowhammer State, The Cotton Plantation State, The Cotton StateEn français : « Le Cœur de Dixie, L'État du Pic Flamboyant, L'État des Plantations de Coton, L'État du Coton »DeviseAudemus jura nostra defendere« Nous osons défendre nos droits »
Carte des États-Unis avec l'Alabama en rouge.

Surnom
The Heart of Dixie, The Yellowhammer State, The Cotton Plantation State, The Cotton State
En français : « Le Cœur de Dixie, L'État du Pic Flamboyant, L'État des Plantations de Coton, L'État du Coton »

Devise
Audemus jura nostra defendere
« Nous osons défendre nos droits »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Montgomery
Adhésion à l’Union 14 décembre 1819 (22e État)
Gouverneur Robert J. Bentley (R)
Sénateurs Richard Shelby (R)
Jeff Sessions (R)
Nombre de représentants 7
ISO 3166-2 US-AL
Fuseau horaire -6
Démographie
Population 4 779 736 hab. (20101)
Densité 35 hab./km2
Rang 23e
Ville la plus peuplée Birmingham
Géographie
Altitude 152 m (min. : 0 m) (max. : Mont Cheaha 734 m)
Superficie 13 576 500 ha = 135 765 km2
Rang 30e
– Terre 131 426 km2
– Eau (%) 4 338 km2 (3.20 %)
Coordonnées 30° 13' N à 35° 00' N (306 km)
84° 51' W à 88° 28' W (531 km)
Liens
Site web www.alabama.gov

 

 

 

 

L'Alabama (en anglais [ˌæləˈbæmə]) est un Etat des États-Unis, entouré à l'ouest par le Mississippi, au nord par le Tennessee, à l'est par la Géorgie et au sud par la Floride et le golfe du Mexique. L'Alabama est aussi connu comme le Cœur de Dixie. Vingt-deuxième État admis dans l'Union, l'Alabama fit sécession en 1861 pour devenir un État des États confédérés d'Amérique. Après la guerre de Sécession, l'Alabama fut réadmis dans l'Union en 1868.

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, l'Alabama, comme beaucoup d'États du Sud, connut de gros problèmes de pauvreté. Durant les années qui suivirent la guerre, l'Alabama s'affirma comme une puissance économique montante, le moteur économique passant de l'agriculture à l'industrie lourde, à l'extraction de minerai, à l'éducation et aux hautes technologies. Aujourd'hui, l'État s'investit dans le domaine aérospatial, bancaire, dans l'éducation, dans la santé, et dans différentes formes d'industrie lourde (fabrication d'automobiles, extraction de minerai, production d'acier, etc.).

L'Alabama est officiellement surnommé Yellowhammer State (en français, État du pic flamboyant). La capitale est Montgomery et la plus grande ville Birmingham.





Origine du nom

Les Alabama, une tribu Creek, qui résidait à proximité de la confluence entre la Coosa et la Tallapoosa sur la partie nord de la rivière Alabama2, donnèrent leur nom à la rivière et à l'État. Le mot Alabama proviendrait de la langue Choctaw3 et fut plus tard adopté par la tribu Alabama comme nom4. L'orthographe du nom varie suivant les sources4. Le premier usage proviendrait de trois occurrences lors de l'expédition d'Hernando de Soto de 1540 qui avec Garcilasso de la Vega utilisaient le terme Alibamo tandis que le Chevalier de Elvas et Rodrigo Ranjel écrivaient Alibamu et Limamu, respectivement4. Début 1702, la tribu était connue par les Français comme les Alibamons avec des cartes sur lesquelles la rivière était appelée Rivière des Alibamons2. Parmi les autres graphies de leur nom, on peut trouver Alibamu, Alabamo, Albama, Alebamon, Alibama, Alibamou,Alabamu, et Allibamou4,5,6. L'origine amérindienne du nom de l'État est un élément partagé par environ 27 États7.

Bien que les origines du nom Alabama soient évidentes, le sens du nom de la tribu n'est pas toujours clair. Un article non signé paru dans le Jacksonville Republican le 27 juillet 1842 proposant l'idée que le nom signifiait « Ici nous restons »4. Cette proposition devint populaire durant les années 1850 grâce aux écrits d'Alexander Beaufort Meek4. Les experts des langues muskogéennes ont été incapables de trouver des preuves confirmant cette traduction2,4. Il est dorénavant accepté que le mot proviendrait des mots Choctaw alba (signifiant « plantes » ou « mauvaises herbes ») et amo (signifiant « couper », « équilibrer », ou « cueillir »)3,4,8. Le résultat de la traduction serait donc « nettoyeur de bosquets »3 ou même « ramasseur d'herbes »8,9 ce qui peut faire référence au fait de créer des terrains pour faire des plantations5 ou à la collecte de plantes médicinales par les chamans9.

Histoire

Article détaillé : Histoire de l'Alabama.

 

 

 

 

Parmi les Amérindiens ayant vécu dans l'actuel territoire de l'Alabama on trouve les Alibamas ce qui veut dire « ceux qui débroussaillent » (peuple éponyme de l'État), les Cherokee, les Chickasaw, les Choctaw, les Koasati et les Mobile10. Le commerce avec le nord-est via l'Ohio dura pendant une période s'étendant de 1000 av. JC à 700 et perdura jusqu'aux premiers contacts avec des européens11. L'influence méso-américaine est évidente dans la civilisation mississippienne agraire qui suivit.

En 1580, le roi d'Espagne fonde la Floride occidentale, ancien nom de l'Alabama.[réf. nécessaire]

Les Français fondent la première colonie européenne de l'État avec l'établissement de Mobile en 170212. Ils intègrent l'État actuel dans la province de Louisiane apportant les premiers esclaves africains, détribalisés, et fondent des plantations (coton, tabac). L'Alabama fut français de 1702 à 1763, une partie de la Floride occidentale britannique de 1763 à 1780, et une partie de la Floride occidentale espagnole de 1780 à 1814. L'Alabama du nord et du centre faisait partie de la Géorgie britannique de 1763 à 1783 et ensuite une partie du territoire du Mississippi américain.

En 1720, la capitale de la Louisiane française est transférée de Mobile à Biloxi et en 1763, la Louisiane à l'est du fleuve du Mississippi est cédée à la Grande-Bretagne. Plus tard, en 1798, peu après le scandale de Yazoo Land, c'est l'organisation du Territoire du Mississippi, à partir de territoires cédés par la Géorgie et la Caroline du Sud, et agrandi plus tard par l'adjonction de terres supplémentaires. En 1800, ce territoire n'a toujours que 5 750 habitants, 4500 dans le Natchez District et 1250 le long de la rivière Tombigbee, dans le futur Alabama, à l'ouest de Mobile13, secteur qui deviendra très vite une partie de l'Alabama. Le flot d’immigrants sur la période 1798-1812 fut significatif pour le Natchez District, placé sur le Mississippi, mais beaucoup plus faible pour l'Alabama. Les deux futurs États connurent surtout une forte croissance après 1815 et la fin de la guerre de 1812, portée par le boom des plantations de coton selon l'historien Thomas Dionysius Clark.

En 1802, la population des comtés d'Adams et Pickering (appelé ensuite Jefferson County) compte au total 4 446 blancs et 2.995 esclaves, trois ans après la partition du Natchez District en deux parties. En 1810, c'est toujours le Mississippi, privilégié par son grand fleuve et son peuplement plus ancien qui croît plus vite : la population y est de 15.826 blancs et 13.924 noirs, soit 29.700 habitants, pour la plupart dans le Natchez District et ses terres très fertiles14.

En 1811, 31.306 personnes, dont 14.706 esclaves vivent dans cinq comtés au Nord de celui d'Adams, sur les États actuels du Mississippi, de l'Alabama et de la Louisiane. L'Alabama, qui est devenu un territoire séparé, compte à la même époque 9 046 habitants dont 2 565 esclaves, soit au total 38 000 habitants pour les deux futurs États14. En 1720 c'est deux fois plus (74 693) et en 1830, quatre fois plus (183 208). Trois fois moins peuplé que le Mississippi en 1810, l'Alabama comptera deux fois plus d'habitants que lui en 1830, grâce en particulier aux Réfugiés français de Saint-Domingue en Amérique arrivés vers 1817.

La guerre de 1812, motivée par des spéculations immobilières liées aux rebondissement du scandale de Yazoo Land, débouche en 1812 puis en 1814 sur deux vagues d'immigration13. La troisième, la plus forte intervient le 10 décembre 1817.

Cette année 1817 vit culminer la période d'immigration : en neuf jours, 4 000 personnes s'installent dans le Mississippi voisin, où en une décennie (de 1810 à 1820), la population a doublé, pour atteindre 75 450 habitants, dont 42 176 blancs et 33 272 esclaves, c'est la « Mississippi fever ». La croissance, au cours de la même décennie, de l'Alabama fut encore plus rapide : elle a été multipliée par 20, pour atteindre 146 863 habitants (99 198 blancs et 47 665 esclaves), d'où le terme d’Alabama fever.

Le Mississippi et l'Alabama réunis comptent 74 693 esclaves dès 1820 : ce nombre double ensuite pour atteindre 183 000 dans les deux États en 1830. Dès 1817, deux ans après la fin de la guerre de 1812, plusieurs centaines de réfugiés de Saint-Domingue, menés par deux ex-généraux de Napoléon Bonaparte, fondent la Vine and Olive Colony, et obtiennent 370 kilomètres carrés du gouvernement américain. Très vite, ils abandonnent le vin et les olives pour devenir des pionniers de l'histoire de la culture du coton15.

Le passage au statut d'État a été retardé par l'absence de littoral. Il y fut remédié lorsque Andrew Jackson s'empara de la ville espagnole de Mobile, en 181416. L'Alabama fut le 22e État à être admis dans l'Union, en 1819, deux ans après le Mississippi. Les nouveaux colons américains décidèrent d'y maintenir l'esclavage.

L'Alabama devient la nouvelle frontière durant les années 1820 et 1830. Les colons tirent rapidement avantage du sol fertile. Les planteurs amènent des esclaves avec eux. L'économie de la « Black Belt » comporte alors de grandes plantations de coton dont les propriétaires construisent leurs richesses sur le travail des afro-américains mis en esclavage. Le nom de « Black Belt » provient du sol qui est noir et fertile17. Ailleurs les blancs plus pauvres sont des fermiers de subsistance. D'après un recensement datant de 1860, les esclaves représentent 45 % de la population de l'État qui s'élève alors à 964 201 personnes. Il y avait seulement 2 690 personnes de couleur libres.

La sécession

Le 11 janvier 1861 l´Alabama fait sécession, fournissant près de 120 000 soldats aux États confédérés d'Amérique, bien qu'aucune bataille n'ait réellement eu lieu dans cet État. Rapidement ébranlé par la guerre, l'État doit faire face à une fuite massive des esclaves. Après la défaite confédérée, l´esclavage est aboli, et un gouvernement provisoire est établi en 1865. Après la Reconstruction, l'État est réintégré à l'Union en 1868. Mais ayant mal accepté leur défaite, les Blancs s'opposent à toute ascension sociale des Noirs au moyen de troupes paramilitaires (Fleurs du Camelia, Ku Klux Klan), des lois Jim Crow, et de la politique de ségrégation qui vise en fait à empêcher une émancipation et l'égalité des Noirs. Ceux-ci sont quasiment privés d'instruction, n'ont pas le droit d'avoir une arme et sont dissuadés de voter. De nombreux Noirs fuient alors vers les États industriels du nord.

L'après sécession : la ségrégation

Dans sa nouvelle constitution de 1901, la législature (basé sur l'agriculture) prive les Afro-américains de leurs droits civiques avec des restrictions de vote. Alors que les planteurs engagent des blancs pauvres pour soutenir ces efforts, les nouvelles restrictions entrainent aussi la privation du droit de vote aux blancs. En 1941, plus de blancs que de noirs sont privés du droit de vote : 600 000 blancs pour 520 000 noirs. Ceci est principalement dû aux effets des impôts locaux cumulatifs18.

Les dommages causés à la communauté Afro-américaine sont plus importants, puisque presque tous les citoyens noirs perdent leur droit de vote. En 1900, quatorze comtés de la Black Belt (qui étaient principalement Afro-américains) représentent près de 79 000 votants. Le 1er juin 1903, le nombre de votants enregistrés tombe à 1081. En 1900, l'Alabama compte plus de 181 000 Afro-américains éligibles au vote. En 1903, ils ne sont que 2980, bien qu'au moins 74 000 votants noirs soient lettrés. La privation du droit de vote aux noirs s'est arrêtée lorsque les Afro-américains ont mené le mouvement des droits civiques pour atteindre la législation fédérale au milieu des années 1960 afin de protéger leur droit civique et leur droit de vote. Une telle législation protège aussi les droits des pauvres parmi les populations blanches.

 

 

 

210px-Governor_George_Wallace_stands_def
magnify-clip.png
George Wallace (devant la porte) défiant la déségrégation de l'Université d'Alabama en juin 1963

 

 

 

La législature, dominée par le milieu rural, continue de ne pas allouer les fonds suffisants aux écoles et aux services destinés aux Afro-américains de l'État, mais ne les soulage pas d'impôts17. Les discriminations raciales qui perdurent, la dépression agricole, et la perte des récoltes de coton dû au charançon du coton conduisent des dizaines de milliers d'Afro-américains à chercher de nouvelles opportunités dans les villes du nord des États-Unis. Ils quittent l'Alabama au début du XXe siècle lors de la Grande Migration à la recherche de travail dans l'industrie et d'un avenir plus clément dans les villes industrielles du nord. Le taux de croissance de la population en Alabama tombe presque de moitié de 1910 à 1920, reflétant cette émigration.

Dans le même temps, beaucoup de blancs et de noirs, anciennement agriculteurs, s'installent dans la ville de Birmingham pour trouver un emploi dans le secteur industriel. Dès lors, elle connait une croissance si rapide qu'elle est surnommée « la ville magique » (« The Magic City »). Durant les années 1920, Birmingham devient la 19e plus grande ville des États-Unis et représente à elle seule 30 % de la population de l'État. L'industrie lourde et les mines composent la base de l'économie.

En dépit des grands changements que connait la population de 1901 à 1961, la législature de l'État refuse de modifier la répartition des sièges de la Chambre des Représentants et du Sénat de l'État pour qu'ils reflètent mieux la population réelle. Elle maintient l'ancienne représentation politique et économique sur les zones agricoles. De plus, la législature d'État fit en sorte que les quelques sièges de la législature représentant Birmingham soient donnés à des personnes vivant hors de Birmingham.

Du fait de la longue période de restrictions imposées aux Afro-américains, le système politique de l'État est demeuré pendant des décennies celui d'une démocratie à parti unique. Le développement industriel dû aux exigences de la Seconde Guerre mondiale a apporté la prospérité17. Le coton pris de moins en moins d'importance puisque l'État développait les services et les manufactures. Durant les années 1960, sous le Gouverneur George Wallace, beaucoup de blancs dans l'État s'opposèrent aux efforts d'intégration.

La fin de la ségrégation

La population blanche de l'Alabama s'opposera souvent violemment dans les années 1950 et 1960 à l'émancipation des noirs. Le mouvement des droits civiques avec Martin Luther King ou Rosa Parks a débuté en Alabama (Boycott des bus de Montgomery). La ségrégation raciale fut abolie en 1964. Depuis les années 1970, de plus en plus d'immigrants d'Amérique latine se sont installés.

Grâce à la croisade que mena le Mouvement des Droits Civils, les Afro-américains ont récupéré leur droit de vote et leurs autres droits au travers du Civil Rights Act de 1964 et du Voting Rights Act de 1965. De jure la ségrégation a pris fin dans l'État lorsque les lois Jim Crow ont été déclarées nulles et abrogées19.

Sous le Voting Rights Act de 1965, la Cour suprême des États-Unis a forcé l'Alabama à correctement représenter la population au niveau de sa législature, Chambre des Représentants et Sénat de l'État. En 1972, pour la première fois depuis 1901, la disposition de la Constitution de l'Alabama quant à une redistribution périodique des districts basée sur la population fut mise en application. Ceci au bénéfice de la population noire qui a mal été représentée pendant plus de soixante ans20.

Depuis 1972, la population blanche soutient très nettement le candidat républicain aux élections présidentielles (ce qui s'est également produit dans les États sudistes avoisinants). Depuis 1990, la majorité des blancs de l'État vote pour les Républicains aux élections d'État (Sénat, représentant, gouverneur)21.

Géographie

220px-National-atlas-alabama.PNG
magnify-clip.png
Carte de l'Alabama

 

 

 

L'Alabama est le 30e plus grand État des États-Unis avec 135 765 km² dont 4 338 d'eau (3,2 %), ce qui fait de lui le 23e État ayant la plus grande superficie d'eau, ainsi que le second État ayant le plus grand système de voies d'eau intérieures aux États-Unis.

Les trois cinquièmes de la superficie terrestre constituent une plaine qui descend en pente douce vers le Mississippi et le golfe du Mexique. Le nord de l'Alabama est plus montagneux, avec le Tennessee créant une large vallée qui forme de nombreux cours d'eau, des lacs et des collines.

L'altitude de l'Alabama est généralement comprise entre le niveau de la mer à la baie de Mobile et 550 mètres dans les Appalaches, au nord-est. Le point culminant est le Mont Cheaha (774 mètres).

Les États entourant l'Alabama sont au nord le Tennessee, la Géorgie à l'est, la Floride au sud et le Mississippi à l'ouest. L'Alabama possède un littoral sur le golfe du Mexique, dans l'extrême sud-est de l'État, entre le Mississippi et la Panhandle de Floride.

Le Comté de Baldwin, le long de la côte, est le plus grand des 67 comtés de l'État, aussi bien en superficie de terre qu'en superficie d'eau.

L'Alabama comprend plusieurs parcs nationaux, dont le Horseshoe Bend National Military Park à Daviston, le Little River Canyon National Preserve à Fort Payne, le Russell Cave National Monument à Bridgeport, le Tuskegee Airmen National Historic Site à Tuskegee et le Tuskegee Institute National Historic Site près de Tuskegee.

L'Alabama abrite également le Natchez Trace Parkway, la Selma To Montgomery National Historic Trail et la Trail Of Tears National Historic Trail.

Le cratère d'impact d'une météorite de 8 km de long se trouve dans le Comté d'Elmore, au nord de Montgomery. C'est le Wetumpka crater, qui est le site du « plus grand désastre naturel de l'Alabama ». Une météorite de 300 mètres frappa la région il y a près de 80 millions d'années. Les collines à l'est du centre ville de Wetumpka présentent les restes érodés du cratère d'impact, le secteur de Wetumpka crater a été identifié comme un cratère d'impact ou astroblème à cause des cercles concentriques que forment les fractures et les zones de roches brisées se trouvant juste sous la surface22.

Urbanisme

Villes et aires urbaines

300px-Alabama_population_map.png
magnify-clip.png
Densité de population en Alabama.
# Aire urbaine Population
1 Birmingham-Hoover-Cullman 1 184 212
2 Mobile-Daphne-Fairhope 585 630
3 Montgomery 395 101
4 Huntsville 374 557
5 Tuscaloosa 196 885
6 Decatur 149 549
7 Florence-Muscle Shoals 142 657
8 Dothan 138 234
9 Auburn-Opelika 125 102
10 Anniston-Oxford-Jacksonville 108 633
11 Gadsden 104 782

Transports

220px-Alabama.JPG
magnify-clip.png
Panneau de bienvenue de l'État d'Alabama

 

 

 

 

 

L'Alabama est traversée par cinq autoroutes inter-États : l'I-65 qui va du nord au sud en passant par le centre de l'État; l'I-59 et l'I-20 partent du centre ouest de Birmingham, ou l'I-59 continue vers la pointe nord-est de l'État et l'I-20 va vers l'est, vers Atlanta; l'I-85 s'étend de la frontière avec la Géorgie à Montgomery, fournissant une voie de communication principale vers Atlanta; et l'I-10 traverse la région la plus au sud de l'Alabama, la traversant d'ouest en est, en passant par Mobile. Une autre Interstate, l'I-22, est actuellement en construction. Quand elle sera terminée, vers 2012, elle reliera Birmingham à Memphis (Tennessee).

Les aéroports les plus importants d'Alabama sont le Birmingham International Airport (BHM), le Dothan Regional Airport (DHN), l'Huntsville International Airport (HSV), le Mobile Regional Airport (MOB), le Montgomery Regional Airport (MGM), le Northwest Alabama Regional Airport (MSL), le Tuscaloosa Regional Airport (TCL), et le Pryor Field Regional Airport (DCU). Pour les transport par voie ferrée, Amtrak propose le Crescent, un train quotidien de voyageurs allant de New York à La Nouvelle-Orléans avec des arrêts à Anniston, Birmingham et Tuscaloosa.

Ports
220px-Mobile_Alabama_harbor_aerial_view.
magnify-clip.png
Vue aérienne du port de Mobile.

Listé du nord au sud

 


Nom du Port Location Connecté à
Port de Florence Florence/Muscle Shoals, sur le Pickwick Lake Tennessee
Port de Decatur Decatur, sur le Wheeler Lake Tennessee
Port de Guntersville Guntersville, sur le Lake Guntersville Tennessee
Port de Birmingham Birmingham, sur le Black Warrior River Tenn-Tom Waterway
Port de Tuscaloosa Tuscaloosa, sur le Black Warrior River Tenn-Tom Waterway
Port de Montgomery Montgomery, sur le Woodruff Lake Alabama
Port de Mobile Mobile, sur la Mobile Bay Golfe du Mexique

Climat

 

 

 

 

Le climat de l'Alabama est un climat subtropical humide avec une température annuelle moyenne de 18°C. Les températures ont tendance à être plus élevées dans le sud de l'État, à proximité du golfe du Mexique, tandis que la partie nord de l'État, particulièrement la région des Appalaches, est légèrement plus fraîche. Généralement, l'Alabama est sujet à des étés très chauds et des hivers moyens, avec des précipitations tout au long de l'année. La somme annuelle des précipitations est, en moyenne, de 142 centimètres.

Les étés en Alabama sont parmi les plus chauds des États-Unis, avec des température de plus de 32 °C durant l'été dans l'ensemble de l'État. L'Alabama est aussi enclin aux cyclones tropicaux et aux ouragans. Les régions de l'État éloignées du Golfe ne sont pas à l'abri des effets de ces tempêtes, qui déchargent une quantité importante de pluie quand elles se déplacent à l'intérieur des terres et s'y affaiblissent.

Le sud de l'Alabama rencontre plus d'orages que n'importe quelle autre région des États-Unis. La côte du Golfe, près de la baie de Mobile, connaît entre 70 et 80 jours d'orages par an. Cette activité diminue légèrement plus au nord de l'État, mais même l'extrême nord connait près de 60 jours d'orage par an. De temps en temps, les orages sont importants avec de la foudre et des chutes de gros grêlons – les parties centrale et nord de l'État sont les plus vulnérables à ces types d'orage.

Les tornades sont courantes dans l'État, la saison variant du nord au sud de l'État. L'Alabama partage la triste distinction, avec le Kansas, d'avoir relevé plus de tornades F5, la plus puissante de son genre23, que les autres États – d'après les statistiques du National Climatic Data Center sur la période du 1er janvier 1950 au 31 octobre 2006. La partie nord de l'État – le long de la vallée du Tennessee – est l'une des régions nord-américaines les plus vulnérables aux violentes tornades. La région couvrant l'Alabama et le Mississippi - la plus affectée par ce phénomène - est parfois appelée la Dixie Alley, en opposition avec la Tornado Alley des plaines du sud. L'Alabama est l'un des rares endroits au monde qui connait une saison des tornades secondaire (novembre et décembre) en plus de la saison estivale propice à ce phénomène.

Plusieurs tornades F5 ont contribué à augmenter le nombre de morts dus aux tornades en Alabama, plus que dans les autres États sauf pour le Texas et le Mississippi. Le « Super Outbreak » du mois d'avril 1974, affecta de façon très significative l'Alabama avec de nombreuses tornades, dont trois de force F5, en particulier celle qui détruisit la plus grande partie de la petite municipalité de Guin. L’éruption de tornades du 25 au 28 avril 2011 aux États-Unis est un autre épisode où des tornades tuèrent 236 personnes dans l'État le 27 avril.

Les hivers sont généralement doux en Alabama, comme ils le sont au travers de la plupart des États du Sud-Est américain, avec une moyenne minimale de 4 °C en janvier à Mobile et de 0 °C à Birmingham. Les chutes de neige sont rares dans presque tout l'Alabama. Les régions au nord de Montgomery peuvent recevoir un peu de neige chaque hiver, avec des chutes un peu plus importantes de temps en temps. Sur la côte sud du Golfe, les chutes de neiges sont moins fréquentes, espacées de plusieurs hivers sans neige.

 

 

 

Moyennes maximales et minimales mensuelles pour plusieurs villes d'Alabama24
Mois Jan Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc
Birmingham max. 12 14 19 23 27 31 33 32 29 24 18 13
min. 0 2 6 9 14 18 21 21 17 11 6 2
Huntsville max. 9 13 17 22 27 30 32 32 28 23 17 11
min. -1 1 5 9 14 18 21 20 17 10 5 1
Mobile max. 16 18 22 25 29 32 33 33 31 26 21 17
min. 4 6 9 13 17 21 22 22 20 13 9 6
Montgomery max. 14 17 21 26 29 33 34 33 31 26 21 16
min. 2 4 7 11 16 19 22 21 18 11 7 3

Population et société

Démographie

Article détaillé : Démographie de l'Alabama.

 

 

 

Au recensement de 2010, l'Alabama compte 4 779 736 habitants. Au recensement de 2000, l'Alabama comptait 4 447 100 habitants (48,3 % d'hommes et 51,7 % de femmes), ce qui fait de lui le 23eÉtat le plus peuplé des États-Unis. En 2000, environ 25,3 % des résidents de l'État avaient moins de 18 ans, dont 6,7 % avaient moins de 5 ans, et 13,0 % avaient plus de 65 ans. L'âge moyen de la population est 35,8 ans (l'âge moyen national étant 35,3 ans).

Il y a 1 963 711 logements dans l'État, dont 88,5 % sont occupés. 72,5 % des logements occupés le sont par les propriétaires.

1 737 080 ménages peuplent l'État. 70 % sont des familles, d'une taille moyenne de 3,01 personnes. La taille moyenne du ménage est de 2,49 personnes.

Dans la population de plus de 25 ans, 75,3 % détiennent au moins le diplôme d'enseignement secondaire (high school) et 19,3 % au moins le premier diplôme universitaire. 13,5 % de la population de plus de 18 ans ont servi dans l'armée américaine.

59,3 % de la population de plus de 16 ans travaillent pour un revenu moyen annuel de $32 383 pour les hommes et de $22 518 pour les femmes.

Parmi les résidents de l'État, près de 108 000 sont nés à l'étranger (soit 2,4 % de la population de l'État), dont une estimation de 22,2 % était illégaux (soit 24 000 individus).

Le centre de population de l'Alabama se trouve dans le comté de Chilton hors de la ville de Jemison.

1800 1810 1820 1830 1840 1850 1860 1870 1880
1 250 9 046 127 901 309 527 590 756 771 623 964 201 996 992 1 262 505
1890 1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970
1 513 401 1 828 697 2 138 093 2 348 174 2 646 248 2 832 961 3 061 743 3 266 740 3 444 165
1980 1990 2000 2010 - - - - -
3 893 888 4 040 587 4 447 100 4 779 736 - - - - -
U.S. Bureau of the Census

Races et origines de la population

Répartition des communautés de l'Alabama
Communauté Pourcentage de la population
Blancs 71,1 %
Afro-américains 26 %
Asiatiques 0,7 %
Amérindiens 0,5 %
autres communautés 0,7 %
personnes appartenant à plus d'une communauté 1,00 %

Le tissu racial de l'État et le comparaison au recensement précédent:

Communauté Blancs Noirs AIANNote 1 Asiatiques NHPINote 2
2000 (population totale) 72,56 % 26,33 % 1,00 % 0,89 % 0,7 %
2000 (seulement les Hispaniques) 1,48 % 0,18 % 0,04 % 0,02 % 0,01 %
2005 (population totale) 72,14 % 26,70 % 0,98 % 1,02 % 0,07 %
2005 (seulement les Hispaniques) 2,08 % 0,17 % 0,05 % 0,03 % 0,01 %
Variation de la population totale de 2000 à 2005 1,90 % 3,95 % -0,06 % 17,43 % 4,90 %
Variation de la population non-hispanique de 2000 à 2005 1,02 % 3,97 % -0,55 % 17,47 % 6,67 %
Variation de la population hispanique de 2000 à 2005 43,85 % 1,05 % 11,46 % 16,20 % -2,17 %

Les plus grands groupes d'origine présents en Alabama sont: les Afro-américains (26,0 %), les Anglais (7,8 %), les Irlandais (7,7 %), les Allemands (5,7 %), et les Écossais (2,0 %).

Langues

En 2000, près de 96,7 % des résidents de l'Alabama âgés de 5 ans ou plus parlaient l'anglais chez eux et 2,2 % parlaient espagnol. Seulement 0,4 % de la population parlait allemand, environ 0,3 % parlait le français/français cadien, et 0,1 % le chinois.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

☼ Zorbax ☼

  • : CHOMOLANGMA
  • CHOMOLANGMA
  • : Réflexions sur le sens de la vie. Diversités culturelles et médiatiques.
  • Contact

ON EST QUAND???

Bonjour, nous sommes le

☼ Qui Cherche Trouve ☼

♫♪♪♫♪♫♪♫♪

Poussieres De Savoir ☼

POUSSEZ PAS !!!

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSH1bqV_MZbKff7r4KH0YXDgokYKnPMVcS17_NVF7KeFFQmHvTYYQ

 

 

Depuis le 2 octobre 2008 ma paroisse a compté de fidèles :

 


Compteur Global


 

 

 

 

 

☼ Merci à vous tous ☼

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRspNEZw03K2txVYJaQojtGiQPv2Ef2hRp76vnThpM_Xhg74AeH

 

 

   Et aussi, bien sûr, à notre superbe équipe  !!!!!!!...

 


☼ En Alcove ☼

☼♥☼♥☼


 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJQdwhuv8K2KE2fv7sAcLYqokJ6fOwOos7DPEsrBY_tOyjkmt9

 

 

 

 

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwbpFmC0lwUUqRVtxAgfCeDB97ON6I9jGDIVmmGwpa1bg_oeiS8w



 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJFhyxpCtvTfrKTTq2Dnraqndo0k6KOOvR5B49c424W-RXGsXk

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ4lkR76RVvxlM2Pg0xGQLGN-vJ1IC1AeiO9YFoy0C2maJDnAlsEA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS3s1MTNys4JJ2XciWuydUFkX2s3uxVNEo4XLmDXWkNuzNwaF-I

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpmq_X4KGoOioCJ7IGFovNaZR1dl5V9wdd73SKUZoyRXImy8hQsA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT6vugj46xpPFClJ40ZcN_g83W39aPcCsnryaBlwulPqhMuSmHABA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0rnZSUpbcqus_ag8-saWRw8BVp-nHBjwhG0FGGsPrBMTVGsKfUA

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRiQjNvzjX7IEkfQYGG-KxW9pOVJoLjsP43P-wRgoCo6bmRIFfQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTia4A3P4_qwGWtAAvhY4S2BKgtk6tR_QCD3_DTBLqQwkYTLP7

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRPAWH7AgJ7gN7ej2rrAa90b9jK2nWJtRcdmCSJLXifbDqpzt-GAQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnH3SFCsuDblli6D1AJMGBIO3SduYE7QocfhaOPh2CbcgSaTJm3g

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_x5rZOKIoXBMbTrRfiBoXYGA8_aG1puNXFnPK-vFSJb8S0TB-

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT5xPsHZoCoc3Y10UzSIfZBJ1VM5yTf0rOp0z02qzAq29ZylEqp

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSJYo3dfiA7rWKtAhGDKlIvNQBBfXfxpskBzCjE2VA_WnhL03zQ

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrs5cw6eknmiTVBcESn97krqvfndk10XJq35s-mUIxnoXepsHU2w

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTtPoMny2WLrgyLYUkv0xzCHZ3BSe7txlE-Xe2XSz1rA4IRBQ-8

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTzDbIU4QatTLNRgPQwPUcMDO8BtCGQMAkP46aQAp05yXC1m0y84g

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_sSIdV_qG7YiVCrY6Fze69BhzpdENouF0zUUp4OV8__EbU9Ad

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ9uJqfoOS-LjhgtT3qLp4AH34AojcYXzS6ifUoduwpXl2xR4cu

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSBBpAVI8uqqXKRXeWLnFO9do5ObFZm7YxgxrJ7-EbHR2oDqLo0vQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRDpZXNSZZorQeUMLz3DTA9hEU2rI_bxr_LT9c4T9nvHvAWTZjCGQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJxvHFLqQeIleqlsCzYw3aqr-0Y6eKQMVnyaA5me5hdAxIljVU

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSC9dHlJXHSlla_xZ5T9EZytHwAWT-qbU_d19dTtxAXrGNihAXKlQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR9uI2iDGC9O3GMDlf8NsxtxQx-Qp8sqHmOc5rb-zkptdYl27ct

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbZ3vVwEjZT_vYCN_egFTIwdBz6fqNL0Pg-y_Q61vxrmzGOpx_

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJ2rE3MpU2-7BbpUlr6UqYo4BmnNs_dvTC88BMslWtXGy7xpm4

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEpgxQwBFunGDiUIemTa46VNveEHAu-uA8FY-TsPaLWXJFd2s0

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQTdXbqeHRkSO7KlYa4OkUya7gTOtG1LddYFWDuhmMG8TTBud38

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTNv54UJcOf0QWIB4OraEz3h5BSPwvVpIDgtJO-zq0-MNAH1T-r

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQ4msZqs5YGyEvDc4xIBtl0glm2rQZ7LsilbzRNUFi1QmhSgwd

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRadP8tzRToSi6YgV25tgPSiZuZH-m01ykcCd-vsvFtJOoai2ucTw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWsJatoxZ24v32bG85ut1XPEPG4Fa5l6ApTX9VfC1X3_fQlO6t

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSATYwKzSKWCjMx6cjBGrTkiC8C_lyJBimQ86hhDpKGyeWCgRFU5Q

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkni6wj2PqLxVIQnGL2w-Hh0Qdu5Q2vEiKSUXAJ7TKh9ePWQBm

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQzo44WmwLEIvLwTyzq_jnCtqqHX6X_CIYel1kbk7vcUHUp-ieN

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJijg5RyUyd3NObMK9uNkIduA32k3nPJwfiuvaWrAi2Td5vyXO

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLXSS07G9gseceN7SeCwGRL0C6ij_75lYGEnDN1qwb_bEl9bGs

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSgjOBb-AqrP0ZXPZSVl55yswE6dnD4uny-n0Xh-9mAuwm1GUq3

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZAb3DktAXiGznQlZB9az_nvD6AoLygDkDTstPDm_WBfLnJ3ltQg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXwcTaTVudGTxMwVFFrGw1Z-j9x9D9inLKamTPCwUThDbPuEYpeA

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTU6wtRoYw9X2-MMykBLzlVjXeRgi5rqzD5ck22QxWwI8h7QeNUQA

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpMUOK13Ots0UnbeCQLds3ixSZxNY9gFOfm65Bvc-pf6ZKAlWbzg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhH-RzSe9GF29vGoZwod2tN7O-9mFfpWJX4bLt78JtJYMqI8w1rA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQxu-I9t3HJlWQ3e6bM41HAOc8j3Smoe-ahJN9OTRyzd6vOUOVF

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQYkezUKlW0ttRviIW9f6NJHBcjJ-sUE4XMIic0ka6qkCguqsqWEQ

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLwoIa5Xuj4eEFEX5vzJFqlL0GIrwjAUDCWbZgf6ni2O6MUMuwHg

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSmu_lhCfJa5L3JKT73eNWm5-DVlMMhgQ2zjDd5kmbF9S0PDwt0

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTl9CWad5AcZHOfC-RgTWPbODkKY_C0DW3MZXkDUucqfvfZLDvJvQ

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSorC-n_GApivF90u5JfsOvUI44_E6pQ_gYw3Zv_SawrJlQ7U_OA

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHehPIU8WfymVyIehhOVdWyZ9Iby-7WygiZdxRqYoB6-t4uxfc

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTHknIkIppczoDGtgqaDVGpF5vzTnPgO0XzesL14bXWKIidntgi

 

 

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2gFiEiRrnRVPCVmgC8fP4RV_b4Cyut6pHRWot2zotTH_isSgx

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMnyl4ZznB4yj9tFflGmUrm8zxq1VAfdzbHlagdVlYHHs5AqI2Xw

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSABiNYE2Ig0ORn0Dp6LWBs8FU1-eDuUfhJpaBhY3dBILcGkw7Y

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQX6x3fLQO-eGD7Sdc__AFLjGRztfSRzdOgtJe_w_XI_qKOl_cQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQWAfv06yKnlGGke983sE24US_BbpZ0xgnAp3yIh3eXvCRrRfxtgg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSguscboVOMXCDflSARG5UefcNGLsGZylvXKHJGK4ldNdG1xYiR

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVsXwe7MG_AOX5rUiFD0hVw9aHeILEWPB_3WS5456jt040weKpxQ

 

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS14rgGXof16mpTbvNq37y9tGIxf38V3B4j5iFLZChBi8qMo0cC

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRk338QqS34hcxTHah2whOwSbnEtO-yxxKutL5KPMcrWPKtCTUf

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQg04AvSsLnhDeWWl4-qLzPD5EX7xzuOAVEiswXHB9n5gRBOxj

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQC715gVGqLwXFM7U94WtdKlMrAiHbkqIvJl2WJ6h_JMsUMfL622g

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR4ku7jfXybpiE3fm21gXSpihSd_rjwxvIac8kqkj5TkIg3rLODrg

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcThGLPUz7SfnoPUPrFttXiSBuS3NYmV99axgZzgYDofBuo_RpfcUg

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqsjlV84iSMlkqfRlTaGiWfn6_nyGg91BQcNLZbGrRnn0-j3S4

 

 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSwkrLsv_IQh2wUOQ1DkYx-HwxeUOLNEtv8yCh59CnX_HbW5H3q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

☼ Quoi & Où ☼